Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lors d’une manifestation pour demander au gouvernement français de fournir plus de moyens et de meilleures conditions de travail aux personnels hospitaliers et pour dénoncer le manque d’argent pour les hôpitaux publics, devant l’hôpital Robert-Debré, à Paris, le 28 mai. Lors d’une manifestation pour demander au gouvernement français de fournir plus de moyens et de meilleures conditions de travail aux personnels hospitaliers et pour dénoncer le manque d’argent pour les hôpitaux publics, devant l’hôpital Robert-Debré, à Paris, le 28 mai. CHARLES PLATIAU / REUTERS

LE 16 JUIN : « On vient les soutenir dans la rue » : le secrétaire général de la CGT appelle à la mobilisation pour les soignants

Une coalition de syndicats et de collectifs hospitaliers invite à une « journée nationale d’initiatives et de grève » le 16 juin, pour obliger l’exécutif à prendre en compte les revendications des personnels de santé.

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a estimé, dans la soirée du dimanche 7 juin, que les citoyens auraient l’« occasion » de témoigner leur soutien aux personnels soignants mobilisés lors de la crise sanitaire en descendant dans la rue le 16 juin.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi  

« L’hôpital public doit revenir à des évidences ou disparaître »

Les avoir acclamés chaque soir durant le confinement, « c’est très bien », a assuré le dirigeant syndical sur BFM-TVMais cette journée nationale d’action est « l’occasion pour beaucoup de salariés, beaucoup de citoyens de dire, après les avoir applaudis, on vient les soutenir dans la rue” ».

Son organisation est membre d’une coalition de syndicats et de collectifs hospitaliers qui appelle à une « journée nationale d’initiatives et de grève » le 16 juin pour obliger l’exécutif à prendre « en compte l’ensemble de leurs revendications ».

Ils réclament, notamment, une « revalorisation générale des salaires », un « plan de recrutement », un « plan de formation » et « l’arrêt de toutes les fermetures d’établissements, de services et de lits ».

Lire aussi l’éditorial : A l’hôpital, la nécessité d’une hausse des salaires

« Il faut des actes concrets »

Ces sujets ont été abordés, jeudi, lors de la réception des organisations syndicales et patronales par le président de la République, Emmanuel Macron, et le premier ministre, Edouard Philippe, a précisé Philippe Martinez.

« On a été à l’Elysée pour dire au président de la République tout ce que vous avez dit pendant le confinement (…), qu’est-ce qu’on attend pour le faire ? », a-t-il fait valoir, évoquant la revalorisation des salaires des soignants mais aussi des « deuxièmes lignes, ceux qu’on appelle les premiers de corvée ».

« C’est bien les beaux discours, les médailles, mais il faut des actes concrets. »

La mobilisation du 16 juin aura lieu en plein milieu du « Ségur de la santé », vaste concertation lancée par l’exécutif le 25 mai et censée aboutir d’ici mi-juillet afin de concrétiser le « plan massif d’investissement et de revalorisation » annoncé fin mars par Emmanuel Macron.

Tag(s) : #Services publics, #Santé, #Actions

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :