Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dès le 17 mars, les Français ont dû se munir d'une attestation pour sortir de leur domicile. Elle ne sera plus nécessaire à compter du 11 mai.

Dès le 17 mars, les Français ont dû se munir d'une attestation pour sortir de leur domicile. Elle n'est plus nécessaire à compter du 11 mai. Damien Meyer / AFP

Par Alexandre Moumbaris

 

Liberté, Égalité, Fraternité… où êtes-vous ?

Pourquoi si peu de gens réagissent-ils à cette monumentale escroquerie liberticide et humiliante qu’est ladite «pandémie» du Coronavirus ?

Le terme pandémie, convient à la «peste noire» qui avait emporté la moitié de la population de l’Europe ainsi qu’à la «grippe espagnole» qui avait tué près de 50 millions de personnes, mais pas pour le Coronavirus. Comme pour la grippe saisonnière, le terme «épidémie» aurait convenu parfaitement.


Pour en être convaincus il suffit simplement de diviser les pires surestimations publiées de cas infectés ou morts du Coronavirus, par le nombre d’habitants du pays, que ce soit la France, l’Italie ou ailleurs, et d’en déduire le pourcentage de ceux qui n’ont pas été affectés. Bien sûr on vous assénera que si le pourcentage est si bas c’est «grâce au confinement» !

Et si vous n’êtes pas convaincus, faites dans un second temps, une comparaison avec les pays qui ne sont pas entrés dans cette vaste escroquerie, ces chicaneries crétines que sont la distanciation ou le confinement. En France, comme le montre le tableau ci-après, le 6 mai 2020, les probabilités de ne pas être, ou avoir été affectés étaient de 99,74%, montrant de fait la dangerosité dérisoire de ce virus. Cela justifiait-il l’arrêt complet de l’économie, la mise en résidence surveillée de la population, les emprisonnant chez eux, les coupant de leur gagne-pain en les plongeant dans le chômage, ruinant des artisans et des entreprises, fermant les écoles….. infantilisant les citoyens !!

Même pendant l’occupation nazie, les Français pouvaient sortir dans la journée, se rendre à leur travail, les enfants à leurs études, bref vaquer à leurs occupations et obligations. Cette «distanciation idiote», criminelle, justifie-t-elle de ne pas avoir le droit d’être à côté de quelqu’un, de lui tenir la main, de se saluer, de se faire la bise,  de donner une tape dans le dos ou d’aller visiter et s’occuper de ses parents âgés ….? Quel désastre pour les relations humaines, culturelles …!

La polémique autour du professeur Raoult concernant le traitement du Coronavirus par la chloroquine — dont on se sert depuis des décennies contre le paludisme — est tout à fait secondaire, et ne sert qu’à leurrer, ce n’est pas le cœur de cette «opération».

La presse nous martèle journellement, jusqu’à la nausée, le nombre de morts, nous abrutit avec ses messages de prévention –  masques, visières plastiques, couloirs débiles dans les magasins, foyers «clusters» [c’est plus chic], les cas asymptomatiques, des symptômes dont il faut «se méfier» – tousser, le nez qui coule, la fièvre – le manque de masques. Tout cet enfumage contribue à terrifier les gens au point qu’ils perdent tout sens des proportions et de la réalité, alors que même les médecins ont du mal à faire la différence entre une grippe ordinaire et le coronavirus !

À l’entrée des commerces, des gens attendent souvent à la porte alors que 2 ou 3 personnes sont autorisées à entrer. L’arrêt des consultations et interventions chirurgicales – hormis pour les cas de cancer ouf ! – dans les hôpitaux. À quoi sert cette sinistre farce ? Le seul avantage à en tirer, c’est la mise en lumière de l’état gravissime dans lequel se trouvent nos hôpitaux et notre système de santé.

Pendant ce temps-là la propagande officielle évite de pointer du doigt la probabilité dérisoire d’être infecté.

La critique que je fais n’est pas du tout médicale, elle est statistiquement basée sur le résultat d’une simple opération arithmétique

À quels maîtres nos dirigeants, nos élus, les lobbys pharmaceutiques, la finance, la presse… obéissent-ils ?

En Italie, qui est le «pire» cas en Europe, la probabilité de survivre au Covid-19 selon les derniers chiffres officiels disponibles, le 25 mai 2020, est de plus de 99,95% ! Et dans les pays où le confinement n’a pas été imposé comme par exemple la Biélorussie c’est  99,998% – juste pour ne pas mettre 100% – des habitants qui y survivent, pas loin de la Suède où plus de 99,96% ont cette chance ….

Ils se foutent de nous, nous font une guerre civile non déclarée, avec des ramifications internationales, et tout cela pour notre bien …

Il faut nous réveiller, réagir, lutter !

Alexandre Moumbaris

Tag(s) : #Coronavirus Opinion

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :