Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vendredi, devant l’agence Pôle emploi Chambéry Mudry, une vingtaine de militants CGT ont mené une action de sensibilisation avec distribution de tracts sur les conséquences de la réforme de l’assurance chômage.

« Cette mesure laisse sur le carreau nombre de saisonniers et de travailleurs précaires, intérimaires ou CDD »
« Malgré la crise sociale sans précédent qui se profile, le gouvernement maintient sa réforme de l’assurance chômage. La première phase, entrée en vigueur le 1er novembre dernier, durcit les conditions d’accès portant de quatre à six mois travaillés (ou 910 heures) pour l’ouverture de droits. Cette mesure laisse sur le carreau nombre de saisonniers et de travailleurs précaires, intérimaires ou CDD qui ont vu leur saison amputée par le confinement ».

« Initialement prévue de s’appliquer au 1er avril 2020, la seconde phase a été reportée au 1er  septembre. Elle va modifier les règles de calcul de l’indemnisation, entraînant une baisse moyenne des indemnités de 22 %. Pour les privés d’emploi, c’est souvent la double peine avec la baisse ou la perte de leur allocation-chômage.

Face aux risques de nouvelles crises sanitaires, économiques, écologiques… et à leurs conséquences sur l’emploi, la CGT demande l’annulation de la réforme de l’assurance chômage, la prolongation des droits pour tous et toutes comme prévu pour les intermittents du spectacle, de trouver des solutions pour indemniser les sans-emploi et de faire de l’emploi des jeunes une priorité absolue  », a longuement détaillé Antoine Fatiga – CGT saisonniers Aura, membre du collectif confédéral CGT précarité.

 

Tag(s) : #Lutte de classes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :