Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grève des femmes de chambres de l'IBIS Batignolles : nouveau ...

En grève depuis plus d'un an (17 juillet 2019), les femmes de chambre de l'hôtel Ibis réclament notamment la fin de la sous-traitance, une réduction de leur cadence de travail et le paiement d'un panier-repas. La lutte, portée par la figure charismatique de Rachel Keke, est un peu sortie de nos radars depuis la crise sanitaire. Lundi, un communiqué diffusé par la CGT-HPE de l'hôtel Ibis Batignolles nous apprend que le conseil des prud'hommes de Paris a rendu sa décision le 24 juillet dernier. Ce dernier a débouté intégralement les dix-sept femmes de chambre, les deux gouvernantes et leur collègue équipier. Elles ont décidé de faire appel dès la notification du jugement.

La lutte se poursuit donc en musique. Leur fameux slogan «Frotter, frotter, il faut payer !» a accouché d'un hymne qu'elles espèrent pouvoir clipper. Et pour se faire, un appel à financement participatif vient d'être lancé sur la plateforme Kickstarter (avec l'aide de Sébastien, militant syndicaliste CGT HPE). Le morceau a été composé par le chanteur de zouglou (musique urbaine ivoirienne) Bobby Yodet qui, en plus de partager la vie de Rachel Keke, est un soutien de première heure du combat des femmes de chambre de l'hôtel du groupe Accor.

Vu sur Kickstarter

Solidarité avec les femmes de chambre de l'hôtel Ibis Batignolles, en grève depuis plus d'un an
Tag(s) : #Lutte de classe

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :