Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


  opel corsa la casse photo n1. trois voitures casses pendant l ...

 

Votre voiture est bonne pour la casse...Attendez-vous les soldes de 2022 pour en changer ?  par Jean LEVY

Votre voiture est nase. Le moteur est chaotique. Les freins ne répondent plus. Vos pneus sont usés jusqu'à la corde. Les sièges sont défoncés. La sueur vous monte au front à chaque coin de rue. Vous êtes conscient qu'elle est bonne pour la casse...

D'aimables vendeurs vous annoncent une vente exceptionnelle d'occases... en 2022 : l'affaire du siècle avec un choix de modèles  recyclés à vous couper le souffle.  D'autres vous proposent de repeindre en vert votre voiture pour lui donner une nouvelle jeunesse. Une publicité européenne lance, toujours pour l'an prochain, une "voiture du peuple" à prix cassé, qui ferait votre bonheur.

Céderez- vous à l'une ou à l'autre de ces sollicitations, alors  votre engin peut rendre son dernier soupir à chaque instant ? Sans parler des risques graves d'accidents.

Votre vie de citoyen aujourd'hui, dans l'état délabré que se trouve la France, ressemble à celle que pourriez connaître si vous étiez l'automobiliste décrit plus haut.

La Vème République est à bout de souffle. Conçue il y a 80 ans dans un climat d'expansion économique, elle devait répondre,  selon son historique concepteur,  aux besoins croissants des Français et aux objectifs du capital monopoliste d'état dont les intérêts étaient alors essentiellement hexagonaux. La nouvelle constitution,  autoritaire dans ses principes, reposait sur les épaules du général de Gaulle. La politique ne se traitait pas à la corbeille. 

Mais après lui, l'Etat fut accaparé par les intérêts privés, par le monde des affaires dont ses intérêts courent au-delà des frontières, dans le cadre d'une mondialisation du capital de plus en plus financiarisé. S'en est suivi l'abandon de la souveraineté nationale au profit des instances européennes. Bruxelles se substituait à Paris pour décider de la politique française. 

Chacun peut mesurer les dégâts de cette politique, menée au nom de la "libre circulation des capitaux, des hommes, des marchandises et des services" dans une société du « tout marché ». Les milliardaires peuvent se frotter les mains : leur fortune personnelle atteint aujourd'hui des pics hallucinants, alors que chômage engloutit en son sein des dizaines et des dizaines de millions de chômeurs à l'échelle européenne. Et avec la crise de surproduction, dissimulée par les effets de l'épidémie du covid-19, on nous annonce que le pire est à venir dans le domaine de l'emploi et du pouvoir d'achat.

Notre société est rongée jusqu'à l'os par une caste qui détient les moyens de production et les manettes du pouvoir politique. Aussi, ce système  peut-être comparée à notre voiture destinée à la casse, car il est source d'accidents majeurs pour la France et son peuple.

Chacun constate avec angoisse, et souvent avec résignation, que rien ne va plus dans notre pays : l'école échoue à former des citoyens, la misère sociale se développe au quotidien, la justice est bafouée, les services publics jetés à la brocante...Mais les dividendes  tombent par milliards dans la poche d'une poignée de milliardaires, qui ont pris la nation en otage grâce à leur Macron et à son clan.

Peut-on sincèrement attendre encore deux ans d'angoisse et de misère pour se faire rouler dans la farine en 2022 ?

C'est maintenant que nous devons dire  : cela suffit. ll faut abattre la société du fric, dans laquelle nous sommes confinés. Il est nécessaire que les citoyens de toutes conditions, reprennent sans attendre  les choses en mains.

Comme les sans-culottes de 1789 : ils sont le nombre, ils sont la multitude, face à une faction qui a pris en otage la République. Que cette foule, aujourd'hui captive, descende dans la rue par millions...

Et le pari sera gagné !

Il y va de la France et de la République !

"Ca n'empêche pas Nicolas"


 


 

 

Tag(s) : #Macron

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :