Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voter, c'est tweeter en vrai" : le gouvernement lance sa campagne contre  l'abstention aux municipales

Et si ça s'était passé en Russie ou à Minsk ?

SIX ELECTIONS DANS TOUT LE PAYS

PLUS DE 80% d'ABSTENTION...

UN DEPUTE SORTANT BATTU

LE PARTI DU PRESIDENT ELIMINE PARTOUT DES LE PREMIER TOUR...

 

Imaginez, en France, les médias le lendemain ...

Télés, radios, journaux en ferait les gros titres. L'info en chaîne désignerait les présidents perdants : Poutine aux aboies, Alexandre Loukachenko faisant ses valises.

Et de broder sur des régimes dont les chefs sont détestés par leurs peuples. Et de décompter les jours qui leur restent  au sommet de l'état.

Tel quotidien pourtant s'interrogerait : "Et si malgré le désaveu populaire, les dictateurs  se maintenaient pouvoir ? Le monde occidental  pourrait-il laisser ces despotes faire fi du verdict des urnes ?"

Tel autre média appellerait à des réactions immédiates de l'Union européenne. On parle déjà à Bruxelles de sanctions imminentes à l'encontre des dirigeants russes et biélorussiens...

Une information  - non confirmée - évoque un voyage  surprise d'Emmanuel Macron à Moscou en solidarité avec ce peuple victime. On annonce déjà un discours présidentiel  sur la place Rouge, face au Kremlin, réclamant le départ du gouvernement russe et de nouvelles élections dans tout le pays...

Mais ces élections se sont déroulées en France .

Les médias ont signalé les résultats des scrutins entre deux ou trois nouvelles des tricheries au  Tour de France et, bien sûr,  de la Covid 19.

Pas le moindre commentaire, nul débat entre compères sur le score misérable des candidats présidentiels. Ni bien entendu sur les conséquences politiques de ces élections quant au sort de l'hôte de l'Elysée.

Pour les médias français, dimanche dernier, il ne s'est rien passé...


 

Tag(s) : #Politique française

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :