Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bulletin de paie

Le salaire à vie pour tous, la nouvelle proposition décapante d'un économiste, et une précision d'un lecteur

Je viens de recevoir cette précision d'un ami lecteur :

Bernard Friot n'est pas "un économiste" c'est un économiste et sociologue communiste qui depuis 2010, après une longue recherche qu'il a menée au sein même de la CGT en compagnie de Mireille Dumas, a fondé le Réseau Salariat pour promouvoir ses thèses et il a écrit de nombreux livres (parus à "la Dispute" pour la plupart. Les deux derniers sont "Vaincre Macron" et cette année "Un désir de Communisme".
Alors le presenter par ce mauvais article de "Challenges" c'est trahir sa pensée.

 

 

 

L'économiste Bernard Friot défend l'idée d'un salaire à vie pour tous. 

 

L'attachée de presse de Bernard Friot, auteur de Un désir de communisme (ed. Textuel) nous a organisé un rendez-vous avec l'universitaire, au Frappé, le café de la Monnaie de Paris.

On fait l'économie de l'universitaire, agé de 74 ans, des questions stupides des journalistes au service du capital du genre " Comment peut-on être encarté au PCF depuis 1970 ? " ou encore " Avez-vous conscience d'être un utopiste ? ".

L'homme, à la fois vintage et furieusement tendance, fait penser à Bernie Sanders, le héros de l'aile gauchiste du parti démocrate américain. Il aime la controverse, la vraie, le débat d'idée. Il n'a pas peur d'utiliser dans la conversation des mots comme " travailleurs " ou " bourgeoisie " comme pouvaient le faire les hiérarques du parti jadis. Mais à l'écouter, il parait bien moins ringard et plus ouvert que certain de ses collègues de la gauche de la gauche.

Les économistes atterrés ou Attac, ce n'est pas son truc, et ils les considèrent pour la plupart comme des Keynésiens. Ce qui n'est pas un compliment dans la bouche d'un vrai communiste qui déclare " n'avoir aucune confiance dans l'Etat ".

Son truc, c'est bien la " collectivisation des moyens de production ", ce qui est bien différent de la nationalisation. Et il aime bien se frotter à " la frange éclairée des capitalistes ", par exemple ces trentenaires issus de nos grandes écoles, qui ne supportent plus ce que leur propose le marché du travail et ne rêvent que de mettre leurs talents au service d'entreprises libérées ou de fondations sans but lucratif. " Il y a aussi ces cadres de l'industrie aéronautique, qui se demandent comment et pourquoi utiliser leur savoir-faire alors que le secteur s'apprête à supprimer des milliers et des milliers d'emplois ".

On l'aura compris, et c'est que qui rend notre interlocuteur attachant : on a affaire à un homme libre.

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

https://www.challenges.fr/economie/le-salaire-a-vie-pour-tous-la-nouvelle-proposition-decapante-d-un-economiste_726799#xtor=CS3-89-[Le%20salaire%20%C3%A0%20vie%20pour%20tous%2C%20la%20nouvelle%20proposition%20d%C3%A9capante%20d'un%20%C3%A9conomiste%20]

 
Tag(s) : #Economie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :