Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les usines Schneider au Creusot, gravure, XIXe siècle - source : WikiCommons

Les usines Schneider au Creusot, gravure, XIXe siècle - source : WikiCommons

Quand un "maître de forges", comme on disait à l'époque dans le monde patronal - un "marchand de canons", dans camp ouvrier - s'exprime* dans les dernières années du XIXème siècle dans un journal bourgeois à propos de la 'question sociale'et le socialisme, on mesure  le chemin parcouru  en 150 ans ...

Le capitalisme industriel, incrusté dans le pays, faisait élire localement ses hommes, pour défendre ses intérêts. Il  a fait place à des réseaux financiers mondialisés, qui dictent directement leur loi à la terre entière. Les détenteurs de capitaux tiennent les manettes de l'économie, de la politique  et des moyens d'information , sans intermédiaire

Lisez les propos tenus par Schneider au "Figaro"* :  Bernard Arnault serait plus subtil . Par contre, il possède directement ses moyens d'information, entre autres "Le Parisien", à l'égal des autres milliardaires,  et son fondé de pouvoir règne à à l'Elysée...La fusion finance et politique est réalisée. 

Et aujourd'hui,  le seul changement réel en politique, c'est de rendre le pouvoir au peuple dans une nation libérée du joug du capital !

*Nous reproduisons ci-dessous et la Une du Figaro, et l'article grossi.

La morgue de classe

Tag(s) : #Lutte de classes, #Histoire

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :