Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

ECHEC

A L'IMPERALISME US ET EUROPEEN !

ECHEC

AU "GOLPE" MILITAIRE !

victoire Arce président

https://medias.liberation.fr/photo/1269043-1090435586jpg.jpg?modified_at=1573573897&width=960

Les 2 Rives

 

Evo Morales, a déclaré sur son twitter:

"Nous allons rendre désormais la liberté

et la dignité au Peuple". 

Les premières enquêtes à la sortie des bureaux de vote montre que le candidat du MAS, Luis Arce, a réuni 52,4% des voix, devant largement son rival de droite Carlos Mesa qui totaliserait 31,5%. Le candidat de l'extreme droite Fernando Camacho réaliserait le score de 14,4%. 

Cette victoire au premier tour doit évidemment être confirmé par les autorités électorales de Bolivie. Il s'agit pourtant d'un triomphe de la démocratie sur l'autoritarisme et une défaite gigantesque des élements qui avaient organisé le coup d'État de 2019. Evo Morales, a déclaré sur son twitter: "nous allons rendre désormais la liberté et la dignité au Peuple". 

La présidente de facto, Jeannine Añez, a félicité Luis Arce pour sa victoire et l'a invité "à gouverner en pensant à la Bolivie et à la démocratie"

 


La Paz, 19 octobre (Prensa Latina) La présidente de facto de la Bolivie, Jeanine Áñez, a reconnu aujourd'hui la défaite de l'aile droite aux élections générales de ce dimanche au cours desquelles le parti Mouvement vers le socialisme (MAS) a été victorieux.

Nous n'avons pas encore de décompte officiel, mais d'après les données dont nous disposons, M. (Luis) Arce et M. (David) Choquehuanca ont remporté l'élection. Je félicite les gagnants et leur demande de gouverner en gardant à l'esprit la Bolivie et la démocratie", a-t-il déclaré sur son compte Twitter et a admis sa défaite.

La formule MAS, composée de Arce et Choquehuanca, a remporté les élections générales en Bolivie avec 52,1 % des voix, a annoncé le sondeur Ciesmori pour Unitel.

Selon les résultats du scrutin, qui ont été annoncés près de quatre heures après la décision du Tribunal suprême électoral, Carlos Mesa, de la Comunidad Ciudadana, occupe la deuxième place avec 31,5 % des voix, et Luis Fernando Camacho, de Creemos, la troisième avec 14,1 %.

Dimanche, les Boliviens ont défié la pandémie de Covid-19 et sont sortis pour exercer leur droit de vote, après presque un an d'un gouvernement imposé dans le cadre d'un coup d'État

Le 10 novembre, le président de l'époque, Evo Morales, a démissionné sous la pression de hauts responsables militaires et policiers.

Le soulèvement a été soutenu par l'Organisation des États américains après avoir qualifié de frauduleuses les élections du 20 octobre, lors de l'élection de Morales.

Le gouvernement de facto a été caractérisé par le fait qu'il a généré une crise économique, politique et sociale qui, selon les experts, sera difficile à inverser.

Il a également détruit de nombreux programmes sociaux en faveur du peuple, a exercé des persécutions politiques contre les membres du MAS et a été responsable des massacres de Sacaba et de Senkata.

Source : 

https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=404805&SEO=gobierno-de-facto-de-bolivia-reconoce-victoria-del-mas

 

 

Tag(s) : #Bolivie

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :