Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela: après l'explosion dans une raffinerie, nouveaux standards de  sécurité

 

RT France

 

Deux jours après l'explosion qui a frappé la plus grande raffinerie du Venezuela, le ministre du pétrole a dénoncé une attaque terroriste. Nicolas Maduro a, de son côté, évoqué la responsabilité de ceux qui «dirigent la Colombie».

Le ministre vénézuélien du pétrole Tareck El Aissami a affirmé le 29 octobre que l'explosion survenue deux jours plus tôt dans la raffinerie d'Amuay, la plus grande du pays, était le fait d'«un attentat terroriste». «Un missile tiré depuis un drone a provoqué l'explosion de la raffinerie», a-t-il déclaré selon l'agence de presse cubaine Prensa Latina. Il a en outre expliqué qu'un comité technique avait été mandaté pour enquêter sur l'origine de l'attaque.

Plusieurs images diffusées sur les réseaux sociaux ont rapidement témoigné des dégâts matériels sur place. 

 

El odio contra Venezuela no podrá con la voluntad de este pueblo. El ataque terrorista con misil perpretado en contra de la Planta 4 de la Refinería Amuay, es una cobardia. ¡Estamos comprometidos en defender incansablemente a la patria! #VenezuelaUnidaYEnBatalla
 
ImageImage​​​​​​​

Ainsi que l'on peut le lire sur le site de la compagnie pétrolière d'Etat, l'événement a également été commenté le même jour par le chef d'Etat vénézuélien Nicolas Maduro. «Ce qui s'est passé est très grave, c'est une attaque que nous avons dénoncée, de groupes terroristes [basés en] Colombie pour attaquer nos industries fondamentales, les raffineries, l'industrie pétrolière, pour attaquer l'industrie électrique, pour attaquer le Venezuela dans une guerre sale et injuste, a-t-il déclaré avant d'accuser directement l'Etat colombien dans cet épisode : «Il n'y a pas de limites éthiques ou morales pour ceux qui dirigent la Colombie et veulent détruire le Venezuela.»

«Même en temps de guerre [...] les installations vitales des pays qui fournissent l'électricité, le pétrole, le gaz, l'essence et l'eau sont respectées. Attaquer les services fondamentaux qui sont destinés à la population civile est considéré comme un crime de guerre», a encore déclaré Nicolas Maduro. En septembre 2020, il avait annoncé la capture sur le sol vénézuélien d'un «marine qui servait dans les bases de la CIA en Irak […] en train d'espionner les raffineries d'Amuay et de Cardón». 

Alors que plusieurs commentateurs sur les réseaux sociaux ont immédiatement reproché au gouvernement vénézuélien la récente explosion, de son côté, l'opposant politique Juan Guaido n'a toujours pas commenté l'épisode sur son compte Twitter, où il se montre par ailleurs très actif. Reconnu comme président du Venezuela par les Etats-Unis, le Canada mais aussi plusieurs pays d'Europe et d'Amérique du sud, Juan Guaido bénéficie dans son pays d'une légitimité pour le moins contestée, même au sein de l'opposition.

En savoir plus sur RT France : 

https://francais.rt.com/international/80193-missile-tire-depuis-drone-caracas-reagit-explosion-raffineries

Tag(s) : #Amérique latine Venezuela

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :