Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Arnaud Montebourg

Arnaud Montebourg, candidat du «bloc populiste» en 2022  ?

Très présent médiatiquement depuis la parution de son livre L’Engagement, début novembre, l’ancien ministre de l’Économie de François Hollande semble sur le point d’effectuer un retour en politique. Arnaud Montebourg pourrait-il mettre tout le monde d’accord à gauche?

Analyse avec le politologue Jérôme Sainte-Marie, de l’institut PollingVox.

Ses récentes sorties médiatiques laissent planer le doute: Arnaud Montebourg se prépare-t-il pour 2022?

Dans un article paru ce 29 novembre, Le Parisien cite plusieurs proches de l’ancien ministre socialiste assurant que celui-ci «teste l’opinion» et qu’une candidature est «évidemment dans l’air». Dans Marianne le 28 novembre, c’est un autre intime qui confie «l’envie» d’Arnaud Montebourg d’y aller. L’intéressé «réfléchit sérieusement à sa candidature», lit-on.

 

 

 

 

 

Dans son livre en forme de témoignage sur son expérience politique, L’Engagement (Éd. Grasset), paru le 4 novembre, l’ex-ministre de l’Économie reconnaissait déjà «réfléchir à un nouvel engagement».

S’il y fustige «le règne abusif des technocrates méprisant le pays» et «l’austérité indûment infligée aux gens qui n’ont que leur travail pour vivre», celui qui s’est lancé en 2018 dans la production locale de miel laisse aussi la porte ouverte à un retour en politique. Le voici déjà plaidant pour un ambitieux «retour aux principes d’un raisonnable gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.»

Si l’on en croit les propos grandiloquents de l’ex-candidat à la primaire socialiste de 2017, ce retour en politique ne devrait pouvoir prendre corps qu’à l’aune d’un destin présidentiel. Dans le Journal du dimanche 1er novembre, il confiait ainsi qu’un «nouvel engagement […] ne pourra avoir lieu que sur une base plus ambitieuse politiquement, plus exigeante intellectuellement.» «Les idées que j’ai portées depuis longtemps sont devenues centrales et majoritaires dans notre pays. Il va bien falloir les mettre au pouvoir!», affirmait alors M. Montebourg.

Embouteillage de candidatures à gauche

Un obstacle de taille barre pourtant l’hypothétique chemin présidentiel d’Arnaud Montebourg: la pléthore de candidatures potentielles à gauche, à commencer par la première déclarée, celle de Jean-Luc Mélenchon. Les deux hommes tombent en effet d’accord sur de nombreux points: protectionnisme, localisme, euroscepticisme, interventionnisme économique, relance de l’industrie française, transition écologique, etc. 

 

 

 
Tag(s) : #Montebourg, #Politique française

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :