Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La société chinoise Sinovac Biotech a développé un vaccin pour le covid qui est en train d'être testé.

« Même lorsque la Chine est leader mondial avec plusieurs vaccins à des stades avancés de R & D et avec une capacité de production suffisante, elle a quand même décidé de rejoindre Covax », a déclaré vendredi la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hua Chunying. Selon elle, cette décision est la preuve de l'engagement de la Chine à « faire des vaccins Covid-19 un bien public mondial », comme l'a promis le président Xi Jinping en mai.

Covid 19 : une stratégie du pouvoir qui interroge et qui inquiète,  par Jean LEVY

Alors, que scientifiques et laboratoires du monde entier annoncent la mise sur le marché dans les mois qui viennent, voire dans  les prochaines semaines, de vaccins contre le coranavirus, dont l'effet positif nous délivrerait de la pandémie, Macron, Castex et leurs ministres jouent les oiseaux de malheur. Ils décrètent que  "les Français doivent s'habituer à l'idée de vivre longtemps avec le virus".

Comme si les gens qui nous gouvernent en savaient plus que les chercheurs de quelque nationalité qu'ils soient. 

En conséquence, les Français devraient  supporter des mois et des mois encore, le masque et le confinement pour les protéger. 

Cette noire stratégie du pouvoir interroge et inquiète.

Normalement, les mesures de protection de la population, quand elles sont aussi contraignantes et porteuses de troubles psychiques, devraient, pour que la population les accepte, être présentées comme une nécessité regrettable. débouchant au plus vite  vers un horizon progressivement dégagé .

Chacun se souvient des annonces répétées par Jacques Chirac  pour donner confiance : " On voit le bout du tunnel...!"

Or, aujourd'hui, les autorités annoncent l'inverse urbi et orbi. 

Pourquoi le pouvoir macronien développe-t-il  en permanence un tel scénario catastrophe ? N'y aurait-il pas là de sa part une volonté de camouflage des véritables objectifs de sa politique ?

Cela fait penser à la contrition à laquelle devait se résigner le peuple, au lendemain de la défaite, selon  Pétain et son camp...Il s'agissait en fait pour le nouveau régime de faire croire que la nuit noire de l'Occupation était la punition divine des Français pour leurs rêves insensés du front populaire. Ainsi, étaient exonérés de leurs responsabilités, les élites traîtres de cette époque. Quant aux jérémiades vichyssoises, elles se sont closes dans la poignée de mains de Montoire.

Aujourd'hui, le futur économique - et donc social - de la France est des plus sombres. Macron et son clan ne cachent pas les désastres attendus en terme d'emploi, de chômage, les usines qui ferment, les salariés par centaines de milliers jetés à la rue.  

Selon les calculs de la Fondation Abbé-Pierre, la France compte près de 300 000 SDF. Selon les calculs de la fondation, depuis 2012, le nombre de sans domicile fixe a doublé.

Selon les associations caritatives, la crise a fait basculer dans la pauvreté un million de Français, qui s'ajoutent ainsi aux 9,3 millions de personnes vivant déjà au-dessous du seuil de pauvreté.

Et nous dit-on, ce n'est que le commencement...

Macron et son équipe nous expliquent, comme les médecins de Molière, que la Covid 19 en est la cause: "Le Virus, vous dis-je, le virus..." répètent les Diafoirus qui logent à l'Elysée et à Matignon. Et tous les chiens couchants des médias d'aboyer dans ce sens. 

Que la crise sanitaire ait accéléré le processus, c'est certain.

Comme le manque dramatique de chars en 1940 a participé à la débâcle.

Mais la défaite fut le fruit de la politique des élites de l'époque, préférant Hitler au front populaire, un "arrangement" franco-allemand entre détenteurs du capital valait mieux qu'un accord avec Staline...

Aujourd'hui, il faut pour nos gouvernants "expliquer" la crise.

Vous les voyez avouer que celle-ci, annoncée depuis celle de 2008 par les économistes, était une crise économique majeure, fruit du système que d'aucuns nomment encore "libéral". En effet, si la Covid 19 a explosée en France en mars 2020, la crise de surproduction a, de beaucoup, précédé cette date. 

Les voitures s'entassaient par milliers , invendues, sur les tarmacs des usines d'automobiles bien avant le printemps. Et si le luxe s'exportait encore vers la Chine ou les USA, les "soldes" succédaient aux "soldes", fautes d'acheteurs français. Les 'Gilets jaunes", dès novembre 2018, sonnaient alors le  tocsin du capitalisme...

C'est donc bien une crise du système économique et social, et partant politique, qui est à l'ordre du jour.

La preuve est chinoise. Première à être frappée par la pandémie en décembre 2019, la République populaire de Chine est le premier état à en être sorti. La vie à retrouvé là-bas son cours normal dès avril 2020. Et la production qui avait brutalement chuté, est reparti à la hausse dès le troisième trimestre. Les indicateurs US et de l'ONU prévoient pour ce pays, le retour à la normale, autour de 6%, la hausse du PIB en fin d'année...

Ces résultats ne sont pas le fruit d'une exception asiatique. C'est le système économique en cours à Pékin, le socialisme, que les dirigeants chinois qualifient "de marché", qui explique la voie inverse prise par l'économie de l'Empire du Miieu par rapport à notre système en vigueur chez nous, le capitalisme. Les grandes orientations sont prise en Chine par le Parti communiste et ses dirigeants, qui ne sont pas guidés par le souci permanent du profit privé réservé à une classe, mais le progrès permanent de l'économie bénéficiant à l'ensemble de la population.

Imaginez un instant que le peuple français soit tenté par l'expérience et qu'il veuille se libérer de son asservissement par les financiers du CAC 40 et de leurs complices élyséens...Et qu'il reprenne les Bastilles d'aujourd'hui...

Macron est là pour empêcher une seconde révolution. Et faire en sorte que notre peuple, la peur le saisissant, regarde ailleurs, vers le virus uniquement, comme vers le charmeur de serpent.

 

  Jean LEVY


 

 

 

Tag(s) : #Pandémie Vaccins Macron

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :