Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Yahoo Finance

La Chine devrait bientôt devenir la première puissance économique de la planète. Après une impressionnante envolée de son PIB depuis 1980, c’est déjà le cas en termes de PIB PPA (produit intérieur brut, en parités de pouvoir d’achat). Et après avoir assez bien géré la crise du Covid-19, l’Empire du Milieu semble figurer parmi les gagnants de la reprise dite en K de l’économie mondiale (une reprise de l’économie contrastée, avec des pays et des secteurs d’activité qui ont su tirer leur épingle du jeu, contrairement à d’autres). A moyen terme, il pourrait rapidement devenir la première économie mondiale (en termes de PIB, cette fois-ci). D’autant que la signature tant attendue (8 ans de négociations !), mi-novembre, du Partenariat régional économique global (RCEP) - le plus vaste accord de libre-échange au monde, promu par la Chine - entre l’Empire du Milieu, le Japon et 13 autres pays d’Asie et du Pacifique devrait doper la croissance du pays.

Alors que beaucoup de pays signataires luttent encore contre la crise du Covid-19, le RCEP “pourrait les aider à atténuer le coût de la pandémie, qui a donné un énorme coup de frein à leurs économies”, souligne John Plassard, de Mirabaud Securities, qui rapporte qu’il est “avant tout bénéfique pour le commerce des marchandises, car il réduira progressivement les droits de douane sur de nombreux produits”. L'accord consacre le plus grand bloc commercial au monde, couvrant “un marché de 2,2 milliards de personnes et une production mondiale de 26.200 milliards de dollars. Cela représente environ 30% de la population et du PIB de la planète, et 32,5% de l'investissement mondial. Il est également plus grand que ce qui est couvert par l'accord États-Unis-Mexique-Canada (USMCA) et l'Union européenne”, relève l’expert.

Tag(s) : #Crise économique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :