Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

image d'illustration reprise sur El Diablo

Les premiers effets de l’instauration du couvre-feu à 18h se sont fait sentir dès ce week-end : pour tous les travailleurs, les déplacements quotidiens doivent maintenant être effectués dans un temps très limité en fin de journée et le week-end, ce qui produit une concentration record des flux de population sur les routes, dans les transports et les commerces.

Une preuve de plus de l’inefficacité des mesures répressives dans la lutte contre la circulation du Covid !

L’instauration généralisée du couvre-feu à 18h depuis samedi dernier, annoncée par le gouvernement deux jours plus tôt pour une durée minimum de 15 jours, a engendré une concentration importante de la population sur les routes, dans les transports en commun et dans les grandes surfaces.

En effet, si les horaires de travail ou d’études de l’écrasante majorité de la population produisent déjà en temps normal une simultanéité des déplacements pour rentrer chez soi ou faire ses courses, le rythme infernal du « métro, boulot, dodo » accéléré par le couvre-feu à 18h exacerbe cette tendance. Au micro de 20 Minutes, Clara et Thomas témoignent devant un Monoprix à Nice, quelques minutes avant sa fermeture : “On n’a plus de vie. C’est une vraie question d’organisation quand on termine le travail et qu’on a juste le temps de rentrer chez nous. Même pour la seule activité qu’on nous autorisait encore [aller faire les courses], il faut qu’on s’adapte, on n’a pas le choix”.

 

LIRE LA SUITE EN CLIQUANT SUR :

Tag(s) : #Pandémie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :