Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du temps où le PCF défendait une ligne de classe, Jacques Duclos, candidat à la présidence de la Républiqueau lendemain de la démission dugénéral de Gaulle

Un Français parle aux Français [affiche du Parti communiste français  insistant sur la figure de Jacques Duclos] : [affiche] - Bibliothèques  spécialisées et patrimoniales de la Ville de ParisCOMMUNISTES DANS LA LUTTE (LES) - COLLECTIF DYNADIA - 1969 - Catalogue  d'exploitation - Ciné-Archives - Cinémathèque du parti communiste français  - Mouvement ouvrier et démocratique

POUR VISIONNER LA VIDEO DE LA CAMPAGNE DE JACQUES DUCLOS

CLIQUEZ CI-DESSOUS

 https://enseignants.lumni.fr/fiche-media/00000000120/jacques-duclos-en-campagne-en-1969.html

Le 27 février, "Ca n'empêche pas Nicolas" donnait la parole à Fabien Roussel, le dirigeant du PCF, qui renouait avec les idées exprimées en leur temps par Georges Marchais sur l'immigration.

Et notre blog se félicitait de cette prise de position.

Etait-ce l'annonce d'un retour à une politique de classe ?

Le fait que Fabien Roussel ait été élu au dernier congrès en divorce avec  l'orientation opportuniste de la direction sortante - une première dans la vie du PCF - pouvait nous donner l'espoir d'un retour aux sources.

Las ! Ces espoirs un peu fou ont fait long feu.

Relatant la préparation des élections régionales dans les Hauts-de-France, Le Monde des 7 et 8 mars 2021, en fait le compte-rendu :

"On a toujours prôné le rassemblement, estime Fabien Roussel. Les discussions les plus avancées étaient avec le PS et LFI. On pouvait réussir çà dépasser les clivages..." A l'annonce d'un accord LFI et EELV, le leader poursuit "J'ai pris contact avec EELV et le PS pour savoir comment on peut travailler à une liste commune..."

Cela confirme le souhait du PCF de rééditer "l'union de la gauche", avec non seulement les "Insoumis", mais aussi le PS et les Ecolos...Le leader du PCF ajoute : "Si le projet bat de l'aile, ce n'est pas du fait des communistes, mais de LFI, qui aurait traité avec les Vert pour constituer une liste à part..."

A défaut d'EELV, ce parti antiprogrès, qui veut rendre les citoyens responsables des catastrophes engendrées par le capital financier, reste l'éventualité d'un tête-à-tête PCF - PS !

Nous en serions-là si toutes les infos reflètent la réalité.

Donc, le PCF envisage de se faire élire dans les Hauts-de France sur une liste commune avec les socialistes !...

En vue de renouveler l'expérience de 1981 avec le PS de Mitterrand, qui imposa le tournant de la "rigueur", la collaboration, en 1997, avec Jospin et les privatisations de masse sous la houlette d'un ministre communiste, sans oublier la participation de la France à la guerre odieuse menée par l'Otan au peuple yougoslave...?

Aussi serait rééditée la législature de François Hollande (aidé par Emmanuel Macron), dont la politique accentua la domination de la finance mondialisée sur l'économie française, la mise à mort de la législation sociale pour complaire au Medef, les engagements militaires en Afrique, et avant tout l'abandon de la souveraineté française sur l'autel de l'Union européenne, avec, en exemple, les résultats que l'on sait dans le cadre de la pandémie, et plus largement à l'encontre de notre industrie.

S'allier avec le Parti socialiste, c'est être prêt à revivre tout ce cauchemar, alors que la colère populaire gronde dans les profondeurs de notre pays...

Fabien Roussel et le PCF sont-ils prêts à renouveler l'expérience ?

La préparation des élections régionales dans les Hauts-de-France vont nous fournir la réponse, comme une étape avant les Présidentielles.

Ou, au contraire, s'inspirer de la candidature de Jacques Duclos en 1969 ?

VOIR PLUS HAUT

Jean LEVY

 

Tag(s) : #PCF
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :