Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le choix du chômage.
De Pompidou à Macron,
Enquête sur les racines de la violence économique texte: Benoît Collombat et dessin: Damien Cuvillier.
Chez Futuropolis.

Préface de Ken Loach. Le grand cinéaste britannique dont le dernier film Moi, Daniel Blake, décrit avec humanité et force les effets de la violence économique du capitalisme nous livre une très belle réflexion dans sa préface.

 
Un livre d’une brûlante actualité sur le choix des dirigeants européens, depuis le début des années 1980 jusqu’à aujourd’hui, de sacrifier l’emploi… et les effets dévastateurs de ce choix.
C’est une enquête fouillée, documentée, riche des témoignages d’anciens ministres, de conseillers de présidents de la République, d’anciens directeurs du Trésor ou du FMI, de banquiers, d’économistes, de juristes, de sociologues et de philosophes…
Benoît Collombat, journaliste à France Inter, a enquêté sur ce qui a fait basculer les choses : comment et pourquoi les hommes politiques ont « remis les clés » de l’organisation du monde à l’économie et à la finance. Ce basculement repose sur la victoire idéologique, à un moment donné, d’une pensée : le néolibéralisme, pour qui le rôle de l’État est avant tout de servir le marché.
Quelles personnalités sont à l’origine de ces grands choix économiques ? Quel rôle a joué la construction européenne ? Aujourd’hui, l’épidémie du coronavirus montre bien l’urgence de s’interroger sur ces choix politiques et économiques.
Le choix du chômage a été fait parce qu’il sert le système économique actuel soutiennent-ils. Cela permet de maintenir les salaires à la baisse, entre autres. Mais aussi fragiliser la classe ouvrière pour la rendre moins revendicative.
"Ce basculement repose sur la victoire idéologique, à un moment donné, d’une pensée : le néolibéralisme, pour qui le rôle de l’État est avant tout de servir le marché" nous disent les auteurs.
Le récit est déconstruit, digressif, complexe et pourtant passionnant, avec près de 300 pages qui fourmillent de multiples références. 
Une BD à mettre entre toutes les mains.
 
NBH
Tag(s) : #Social Histoire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :