Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Routes maritimes, Lune, vieillissement de l'ISS... Les enjeux d'une future station spatiale russe

La Lune vue depuis la Place Rouge à Moscou (image d'illustration)

RT France

L'agence spatiale russe a chargé la plus importante entreprise nationale du secteur de s'assurer que le premier module de la future station spatiale du pays pourra être placé en orbite en 2025. Le projet est lié à plusieurs enjeux de taille.

Le patron de Roscosmos a publié sur les réseaux sociaux une vidéo présentant la construction du premier module d'une station spatiale que l'agence spatiale russe pourrait placer en orbite à l'horizon 2025.

«Le premier module de base de la nouvelle station spatiale russe est déjà en cours de réalisation. La société RKK Energuia [la plus grosse entreprise de conception spatiale en Russie] a été chargée de s'assurer que [ce module] pourra être lancé en 2025», a écrit ce 20 avril Dmitri Rogozine sur Twitter. 

 

A quelques jours seulement du placement en orbite prévu du premier module de la station chinoise Tiangong 3 – qui pourrait avoir lieu le 29 avril –, la question d'une station spatiale pour la Russie s'inscrit dans un triple contexte. Elle est liée d'une part à la volonté du pays de développer ses capacités en matière d'observation terrestre ; d'autre part aux efforts qu'entend déployer Moscou pour l'exploration de notre satellite naturel ; et enfin, au vieillissement des infrastructures de la station spatiale internationale (ISS), dans laquelle est activement impliquée la Russie.

Espace et routes maritimes

Cité le 19 avril par l'agence de presse Tass, le vice-Premier ministre russe Iouri Borissov a exprimé plusieurs ambitions au sujet de la future station spatiale de son pays. Il a entre autres déclaré qu'elle pourrait être placée dans une orbite plus haute que celle de l'ISS. «Nous devons aller plus haut. [...] Cela nous permettra d'avoir une visibilité quasi maximale du territoire russe et notamment, ce qui est très important, des régions polaires : cela reste lié au développement de la route maritime du Nord», a déclaré l'homme d'Etat russe.

En tout état de cause, les routes commerciales intercontinentales présentent des enjeux géopolitiques de taille, notamment pour la Russie qui a massivement investi dans le développement de la route maritime du Nord. Son principal atout : permettre aux navires de réduire drastiquement leur temps de trajet entre l'Europe et l'Asie par rapport à d'autres voies comme le canal de Suez.

Un point de transit vers la Lune ?

Iouri Borissov a fait savoir que la future station spatiale nationale russe pourrait être utilisée comme un point de transit pour développer l'accès à l'espace lunaire. «C'est sans aucun doute l'une des nouvelles fonctions» d'une telle station, a-t-il déclaré.

 

 

 

POUR LIRE L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE
CLIQUEZ CI-DESSOUS
Tag(s) : #Spatial Russie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :