Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Image - Carte du Vietnam - Blog de flavienauvietnam | Carte vietnam, Images  carte, Vietnam

Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam Nguyên Phu Trong. Photo : VNA

 

Analyse communiste internationale

 

Blog d'information et d'analyse des mouvements politiques

L’article a été écrit à l’occasion du 131e anniversaire du Président Hô Chi Minh (19 mai 1890 - 19 mai 2021) et de l’élection des députés à la 15e Assemblée nationale et aux Conseils populaires à tous les niveaux pour le mandat 2021-2026 (23 mai 2021).

Selon le leader, le peuple vietnamien s’est livré à une lutte révolutionnaire longue, difficile, pleine de privations et de sacrifices pour combattre le joug et  l’agression du colonialisme et de l’impérialisme afin de défendre l’indépendance et la souveraineté sacrée de la Patrie, pour la liberté et le bonheur du peuple dans l’esprit "Rien n’est plus précieux que l’indépendance et la liberté".

L’indépendance liée au socialisme est la ligne directrice fondamendate de la révolution vietnamienne et également le point clé de l’héritage idéologique du Président Hô Chi Minh.

Dès sa naissance et tout au long de la lutte révolutionnaire, le PCV a toujours affirmé que le socialisme est la finalité et l’idéal du PCV et du peuple vietnamien, que s’avancer vers le socialisme est une demande objective et le chemin incontournable de la révolution vietnamienne.

La société socialiste que le peuple vietnamien s’efforce d’édifier est une société où le peuple est riche, le pays puissant, démocratique, équitable et civilisé, a affirmé le secrétaire général du Parti.

Elle se distingue par une économie de développement élevé basée sur les forces de production modernes avec les rapports de production progressifs et adaptés ; une culture avancée et imprégnée d’identité nationale ; un État de droit socialiste du peuple, par le peuple, pour le peuple qui est dirigé par le Parti communiste et entretient des relations amicales et coopératives avec les pays du monde entier.

A ces fins, nous devons accélérer l’industrialisation et la modernisation du pays en association avec le développement de l’économie du savoir; développer une économie de marché à orientation socialiste; construire une culture avancée imprégnée d’identité nationale, améliorer la vie de la population, réaliser le progrès et l’équité sociaux; assurer fermement la défense et la sécurité nationales, l’ordre et la paix sociaux; mettre en œuvre la politique étrangère d’indépendance, d’autonomie, de multilatéralisation, de diversification, de paix, d’amitié, de coopération et de développement, d’intégration internationale proactive et active, a-t-il indiqué.

Selon le secrétaire général Nguyên Phu Trong, l’introduction du concept de développement d’une économie de marché à orientation socialiste est une percée théorique très fondamentale et créative du PCV et un résultat théorique important après 35 ans de mise en œuvre de la politique de rénovation.

Il a précisé que l’économie de marché à orientation socialiste est une économie de marché moderne et intégrée au monde qui fonctionne pleinement et harmonieusement selon les lois de l’économie de marché, sous la gestion de l’État de droit socialiste et la direction du PCV ; et qui assure l’orientation socialiste, visant à rendre le peuple riche, le pays puissant, la société équitable, démocratique et civilisée.

Une caractéristique fondamentale, un attribut important de l’orientation socialiste dans l’économie de marché au Vietnam est la nécessité d’associer l’économie à la société, d’unifier la politique économique avec la politique sociale, de faire rimer la croissance économique et la réalisation du progrès et de l’équité sociaux, a-t-il ajouté.

Le leader a également indiqué que la société socialiste est une société orientée vers des valeurs progressistes et humaines, fondée sur les intérêts communs de toute la société en harmonie avec les intérêts légitimes des gens.

Dans le régime politique socialiste, la relation entre le Parti, l’État et le peuple est la relation entre les sujets qui s’entendent sur les objectifs et intérêts. Le modèle politique et le mécanisme de fonctionnement général est la relation entre le Parti qui dirige, l’État qui administre et le peuple qui maîtrise.

Le PCV est l’avant-garde de la classe ouvrière vietnamienne et œuvre pour les intérêts de la classe ouvrière, laborieuse et de toute la nation, a-t-il affirmé, soulignant que La la direction du Parti est le facteur décidant tous les succès de l’œuvre de rénovation.

Le leader s’est félicité des grands changements du pays au cours de ces 35 dernières années, notamment une croissance économique d’environ 7% en moyenne annuelle, un PIB de 342,7 milliards de dollars en 2020, un revenu par habitant ayant progressé d’environ 17 fois à 3.512 dollars et la sortie du Vietnam du groupe des pays à faible revenu depuis 2008.

L’industrie s’est développée assez rapidement, la part de l’industrie et des services n’a cessé d’augmenter et représente désormais environ 85% du PIB. Le commerce extérieur est monté en flèche, à plus de 540 milliards de dollars en 2020. Les réserves de change ont atteint 100 milliards de dollars en 2020. Le stock d’investissements étrangers s’est élevé fin 2020 à près de 395 milliards de dollars de capitaux enregistrés.

S’ajoutent au palmarès des réalisations enregistrées dans la réduction de la pauvreté, l’éducation, la santé, la culture, la matérialisation des Objectifs du millénaire pour le développement.

Du bilan de la mise en œuvre en 20 ans de l’œuvre de rénovation, le 10e Congrès national du Parti en 2006 parle de "grandes réalisations d’une signification historique", et le 13e Congrès national du Parti à la fin janvier 2021 souligne que "le pays n’a jamais possédé un héritage aussi solide, des potentiels aussi grands et le prestige international aussi élevé".

Le secrétaire général Nguyên Phu Trong a également pointé du doigt des lacunes et faiblessses ainsi que de nouveaux défis à relever dans le processus de développement national.

Il a estimé que la qualité de la croissance et la compétitivité de l’économie laissent encore à désirer, l’environnement s’est dégradé dans plusieurs zones, la gestion du marché montre des insuffisances, l’écart entre les riches et les pauvres augmente, et en particulier la corruption, le gaspillage et la déchéance idéologique, politique et morale qui se sont fait jour chez une partie des cadres et membres du Parti.

Aujourd’hui, le Vietnam continue de renouveler son modèle de croissance et de restructurer son économie avec l’accent mis sur la qualité et la durabilité et trois percées : le perfectionnement des institutions, le développement des ressources humaines et la modernisation des infrastructures.

Selon le leader, l’intégration internationale doit être mise en œuvre de notre plein gré et de manière active en suivant strictement les principes d’indépendance et d’autonomie, de paix, de coopération, de développement, de multilatéralisation et de diversification dans les relations internationales ; sur la base du respect de l’indépendance, de la souveraineté, de l’intégralité territoriale et de la non-ingérence dans les affaires des autres Etats.

Il est crucial d’être toujours constant et ferme sur le fondement théorique du marxisme-léninisme - la doctrine scientifique et révolutionnaire la classe ouvrière, laborieuse, a conclu le secrétaire général. – VNA

Source : https://fr.vietnamplus.vn/le-leader-souligne-le-socialisme-et-le-chemin-vers-le-socialisme-au-vietnam/158896.vnp

 

Remarque sur le caractère "socialiste" du Viet Nam

envoyée par Bruno Drweski :

On peut certes être sceptique sur les choix faits par le Viet-nam ou d'autres pays se réclamant du socialisme même si l'on n'a pas le droit, au regard des maigres résultats obtenus par les autres révolutionnaires dans le monde, de se poser en censeur et en donneurs de leçon.

En revanche, on doit poser la question, pour le Vietnam comme pour la Chine ou le Laos, pourquoi les dirigeants de ces pays se réfèrent ils toujours au socialisme comme objectif et n'ont pas proclamé le passage au capitalisme comme les dirigeants des partis communistes d'Europe orientale en 1989/91 ? Il y a bien une raison qui ne peut se résumer au "ils font semblant" car même s'ils ne font que semblant, pourquoi alors le font ils ?

En Europe orientale, les chefs "communistes" n'ont pas eu besoin de faire semblant, ils ont simplement privatisé les acquis du socialisme pour devenir des capitalistes ...et objectivement, pour eux et leurs familles, ils y ont gagné. Alors pourquoi est-ce différent en Asie ?

 

Tag(s) : #Vietnam Communisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :