Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Campagne de dénigrement politique des produits chinois en Belgique

 
Campagne de dénigrement politique
 
des produits chinois en Belgique

Fort du fait que selon les statistiques, 80% des lecteurs ne lisent que les titres, la presse belge, se lâche en titrant « La Sûreté de l'État met en garde contre les smartphones chinois ». 

Que se passe-t-il avec les smartphones chinois ? 

D’emblée, la presse belge attaque : Il existerait une "interaction systématique et profonde" entre les entreprises Xiaomi, Oppo, OnePlus et l'État chinois. Les smartphones de ces marques chinoises sont très populaires auprès des consommateurs belges et, je crois, aussi dans le monde entier. Mais, soulignent les quotidiens, la Sûreté de l'État met en garde contre des risques d'espionnage. Si l'on en croit les services de renseignement, il existe une "interaction systématique et profonde entre ces entreprises et le gouvernement chinois". C'est du moins ce que révèle une réponse donnée par le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open VLD), au parlementaire N-VA Michael Freilich. 

On peut supposer que cette mise en garde ministérielle repose sur de sérieux témoignages et de preuves intangibles 

Et notre journaliste accusateur de poursuivre : « Les services de renseignement souhaitent attirer l'attention des consommateurs sur la menace potentielle d'espionnage en cas d'utilisation de ces appareils, même si aucun cas concret n'a pu être identifié, explique la porte-parole de la Sûreté de l'État, Ingrid Van Daele : 'Nous leur conseillons donc d'être vigilants'", indique-t-elle.

Donc ce ministre, relayé par une presse flagorneuse, émet un jugement péremptoire, uniquement sur base de menaces potentielles

...

Tag(s) : #Chine Belgique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :