Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sephora, SFR...

Comme le révèle Sud Commerce, suite aux annonces de Macron du 12 juillet dernier, plusieurs enseignes commerciales sont déjà en train de menacer plus ou moins explicitement de licenciement les salariés qui ne présenteraient pas un pass sanitaire valide, et ce dès le mois d'août. Une conséquence directe du projet de loi liberticide que Macron entend passer cette semaine.

Gabriella Manouchki

De même pour SFR, toujours d’après Sud Commerce : « Même si la vaccination en elle-même n’a pas été rendue obligatoire, l’accès à votre lieu de travail en centre commercial vous sera refusé à défaut de pouvoir présenter un pass sanitaire ou un test PCR. » Et la liste pourrait bien s’allonger.

Une conséquence de l’offensive liberticide de Macron

De telles menaces, alors même que le projet de loi sur le pass sanitaire n’est pas entré en vigueur, expriment d’ores et déjà les conséquences que va avoir le pass sanitaire sur les travailleurs. Comme on pouvait s’y attendre, cette mesure autoritaire élargit le champ de l’arbitraire patronal et va se payer d’attaque importantes contre le monde du travail.

Front Syndical de Classe

​​​​​​​

 

Tag(s) : #Pass sanitaire Libertés
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :