Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je suis partout 15 avril 1938 - (15-avril-1938) | RetroNews - Le site de  presse de la BnF

https://www.leparisien.fr/resizer/3X6EPxBsH-j3gKNVmuTVMZ1KlBo=/622x414/cloudfront-eu-central-1.images.arcpublishing.com/leparisien/PILZYVDVBFBJVPH4VCH6U5KPHI.jpg

Mardi soir, 13 juillet, Arte consacrait sa soirée à la Chine d'aujourd'hui et à son président, Xi Jinping. On attendait pas de la station franco-allemande un document objectif sur l'Empire du Milieu. Mais les téléspectateurs les plus avertis de la haine que portent les "élites" européennes à la République populaire chinoise, ont été surpris par le degré de violence et de contre-vérités déversées à  encontre de la politique menée par Pékin et par  l'absence de données positives quant au progrès économiques et aux réalisations sociales. 

Par exemple, la suppression de l'extrême pauvreté millénaire dans l'ouest chinois, dont ont bénéficié des centaines de millions de Chinois,  - plus que le population globale européenne - dans les  provinces les plus reculées de la capitale, mesure jugée par les experts de l'ONU comme l'élément déterminant dans la baisse de la pauvreté dans le monde.,

Le pouvoir d'achat  des Chinois  multiplié par dix en quelques décennies n'est, bien sûr, non plus évoquée, ni des dizaines de millions de jeunes venus de tous les milieux, qui peuplent les universités.

Le documentaire d'Arte dénonce le "nationalisme" que le pouvoir populaire, à l'initiative du Président, développerait dans la population. Comme si les Chinois n'avaient pas les toutes raison d'être fiers de trois millénaires de civilisation, et d'un Parti communiste qui en moins de trente ans, a fait de la Chine l'un des deux états les plus puissants du monde....

Mais c'est justement cet objectif atteint qui fait enrager les pays capitalistes. .

La Chine fut la proie de états impérialistes occidentaux au XIXème siècle, la France étant l'un des agresseurs . Ceux-ci ont mené la guerre de l'opium,  afin d'anyler toute résistance de la population, contraignant la Chine à signer des traités inégaux. pour faire de l'Empire du Milieu une colonie européenne, avec des comptoirs de commerce français, anglais, allemands, installés dans les grands ports chinois.

Que cette longue période d'humiliation pèse encore sur la mémoire chinoise, et créée un sentiment national fort, dénoncé par Arte de "nationaliste", n'est-ce pas logique pour ce grand peuple, enfin libéré mais toujours menacé ?

La chaîne franco-allemande fait la part belle à l'aura, à la vénération dont le régime communiste entoure la personne du Président chinois,  Arte présente cette situation comme un retour au culte de la personnalité, et la volonté de iI d'accaparer le pouvoir pour lui seul, le traitant de "nouvel empereur".

En fait, c'est le rôle prépondérant accordé au Parti communiste chinois et le système politique qui en découle, qui créent problème à Arte. Qu'en France, le Président s'accorde tous les pouvoirs alors que son parti  n'atteint pas 5% d'audience populaire lors des dernières élections régionales, ne crée  aucun questionnement aux auteurs du film. 

Pour les journalistes d'Arte et malheureusement, pour ceux des autres médias, l'alignement sur les intérêts du Capital occidental passe avant toute autre considération. Même de la simple honnêteté intellectuelle. Ils mènent la guerre de l'information pour le compte de leurs patrons. 

C'est ce qu'on appelle en Occident la liberté de l'information.

Jean LEVY

Tag(s) : #Chine Médias, #Allemagne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :