Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mouvement anti-pass sanitaire : redite des Gilets jaunes ou nouvelle manière de manifester ?

Manifestant grimé, déguisé et portant un gilet jaune lors du rassemblement contre le passe sanitaire à Paris le 24 juillet (image d'illustration).

 

Mouvement anti-pass sanitaire : redite des Gilets jaunes ou nouvelle manière de manifester ?

Après la fuite d'une note du renseignement le 19 juillet au sujet des manifestations anti-pass sanitaire, une seconde a été transmise au Parisien. On y apprend sans surprise que le renseignement territorial compare ce mouvement aux Gilets jaunes.

Une note du renseignement territorial avait fuité le 19 juillet en direction des rédactions du Parisien et de BFMTV qui livrait un rapport sur le mouvement de contestation contre le passe sanitaire et la vaccination anti-Covid. Le même scénario s'est reproduit le 27 juillet dans les colonnes du Parisien.

Le quotidien francilien explique que dans cette note confidentielle datée du 26 juillet, les agents du renseignement territorial observent que ce nouveau mouvement social est encore plus hétérogène que celui des Gilets jaunes et que la mobilisation ne faiblit pas... au contraire, elle prend de l'ampleur, avec 36 communes supplémentaires concernées d'une semaine à l'autre.

«Contrairement au mouvement des Gilets jaunes, qui avait connu une baisse de participation dès son acte II, la mobilisation contre les nouvelles mesures sanitaires gouvernementales, en pleine saison estivale, s’est étoffée», peut-on ainsi lire dans l'article du Parisien.

La première note qui avait notamment été éventée par une journaliste de BFMTV sur Twitter le 19 juillet faisait état d'un risque de radicalisation : «A l'instar de ce qui s'est produit pour les Gilets jaunes, plus le conflit durera, plus le risque est grand que les plus déterminés, puis les plus radicaux, parviennent à en prendre le contrôle.»

 

«Il y a de tout, c'est monsieur et madame tout le monde», confirme un policier

Contacté par RT France, un fonctionnaire de police des Bouches-du-Rhône qui a participé aux opérations de maintien de l'ordre dans la région lors de la manifestation contre le pass sanitaire le 24 juillet a confirmé le caractère banal des profils croisés ce jour-là : «Il y a bien sûr quelques radicaux qui ont bloqué l'autoroute et c'était dangereux. Mais sinon, il y a de tout, c'est monsieur et madame tout le monde. Même les quelques Gilets jaunes que j'ai vus étaient là parce qu'ils s'ennuient le samedi. Mais c'était surtout des primo-manifestants, sans message politique particulier. Quelques casseurs se grefferont toujours par opportunisme, mais c'était, en gros, le Français moyen qui venait râler parce qu'il ne voulait pas se trouver acculé à la vaccination par un gouvernement qu'il désapprouve.»

 

 

POUR LIRE L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE

ET VISIONNER LES VIDEOS
CLIQUEZ CI-DESSOUS
Tag(s) : #Pass sanitaire : manif's
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :