Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux Galeries Lafayette, la CGT et Sud appellent à la grève contre le pass sanitaire exigé des employés

Aux Galeries Lafayette,
la CGT et Sud appellent à la grève
contre le pass sanitaire
exigé des employés

                                               

                Capital

Les syndicats craignent que la direction licencie les employés non vaccinés contre le Covid-19.

Écrit par Frédéric Sergeur

A compter du lundi 30 août, le pass sanitaire sera demandé pour accéder aux Galeries Lafayette Haussmann, à Paris. Cette mesure concernera les clients, mais aussi les salariés. Mais elle fait grincer des dents des syndicats : comme l’explique Le Parisien, la CGT et Sud appellent à une grève illimitée des salariés pour protester contre cette décision de la direction, qui n’a pas, de son côté, pas répondu aux sollicitations du média.

Difficile de savoir combien de salariés des Galeries Lafayette de la capitale vont suivre le mouvement. Pour pouvoir accéder au magasin, ils devront présenter leur pass sanitaire (ou une preuve de rétablissement ou un test négatif au Covid-19 de moins de 72 heures) lors d’un contrôle. Un “coupe-file” sera accessible pour les personnes qui auront fait valider leur pass sanitaire aux ressources humaines : elles pourraient être favorisées par rapport aux personnes non vaccinées, qui doivent faire des tests.

>> A lire aussi - Pass sanitaire obligatoire : voici combien de professionnels seront concernés à partir du 30 août

 

Une méthode qui fait tiquer les syndicats sur plusieurs points.

La direction ne nous fait pas de cadeaux quand on pointe en retard, c’est retenu sur nos salaires. Que se passera-t-il si on est coincés dans la queue ?”, se demande Vincent Corner, délégué CGT, qui pense que “pour badger, ça va être l’enfer” en raison de ce système.

Serge Halimi, représentant SUD, se demande quant à lui ce que “vont devenir ceux qui n’auront pas un schéma vaccinal complet”. “Je pense que l’employeur va se servir de ce prétexte pour faire des licenciements, c’est pour cette raison qu’on lance cet appel à la grève”, assure-t-il.

Dans les faits, la non-vaccination n’est toutefois pas un motif de licenciement et une suspension de contrat, sans durée limitée, est prévue par la loi. Reste à voir si cet appel à la grève sera suivi. “Lundi, on verra l’ampleur que ça prendra, on espère évidemment que ceux qui n’ont pas le pass nous rallieront parce que notre priorité c’est de protéger les salariés”, résume Serge Halimi à ce sujet.

Tag(s) : #Pass sanitaire Résistance
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :