Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chine : un nouveau drame remet en cause la politique familiale - AlloCreche

 

Chine Magazine

Les régimes d’assurance maternité couvriront le coût des femmes qui travaillent et donnent naissance à leur troisième enfant, a annoncé l’Administration de la sécurité des soins de santé de Chine.

Cette annonce est une mesure complémentaire à la politique de naissance récemment modifiée en Chine continentale, afin de permettre à un couple d’avoir trois enfants, a déclaré l’administration dans un communiqué de presse.

Cette dernière a indiqué qu’un remboursement rapide et complet des frais médicaux et des subventions sera fait lorsqu’une femme qui travaille donne naissance à son troisième enfant.

L’administration a également exhorté les services de santé locaux à faire de leur mieux pour mettre en œuvre toutes les mesures de soutien à la politique des trois enfants et sensibiliser le public.

Cette annonce intervient quelques jours après la décision du gouvernement d’améliorer les politiques de natalité afin de promouvoir un développement démographique équilibré et à long terme.

La décision permet à un couple d’avoir trois enfants et élabore des mesures de soutien pour encourager la naissance. Cette politique va s’accompagner de « mesures de soutien » aux familles, tels que les congés maternité, les soins pédiatriques et une baisse des coûts de l’éducation.

Après plus de trois décennies de « politique de l’enfant unique », la Chine a assoupli ses règles en 2016, autorisant tous les chinois à avoir un deuxième enfant. Mais cette décision n’a pas poussé les couples à faire un second enfant, voir même un premier.

Les raisons de la baisse des naissances sont multiples: recul du nombre des mariages, hausse du coût des logements et de l’éducation, fertilité plus tardive pour les femmes qui privilégient davantage leur carrière, excès du nombre d’hommes par rapport aux femmes du fait de la préférence traditionnelle pour les enfants mâles…

La nouvelle loi sur la population et la planification familiale, entrée en vigueur en 2016, toutes les employées qui accouchent ont droit à un congé de maternité supplémentaire de un à trois mois (98 jours à l’échelle nationale), selon New Horizons Global Partners.

Selon New Horizons Global Partners, le congé maternité est définit en fonction des autorités locales. Ainsi, dans les provinces du Hainan et du Henan, le congé de maternité a été porté à 190 jours, tandis que dans les provinces du Heilongjiang et du Gansu, les périodes ont été allongées à 180 jours.

Dans les grandes villes de Beijing, Shanghai et dans d’autres régions de province, les employées ont droit à 128 jours de congé après avoir accouché. Il existe aussi différentes règles complémentaires : à Beijing, Shanghai et Suzhou dans la province du Jiangsu, 15 jours sont donnés à un accouchement difficile ; à Hangzhou, elles ont 7 jours et jusqu’à 30 jours dans la province du Guangdong.

Outre une évolution de la politique de natalité de la Chine, le Conseil des Affaires d’État (gouvernement chinois) a également pris des dispositions pour étendre la couverture de l’assurance personnelle, améliorer sa qualité et promouvoir son développement sain et solide dans le but de répondre aux besoins diversifiés du peuple chinois.

«Ces dernières années, l’industrie chinoise de l’assurance personnelle a connu un développement stable et relativement rapide, les assurances commerciales atteignant une couverture considérable à l’échelle nationale, mais des problèmes tels qu’une offre insuffisante de produits d’assurance et de faibles prestations d’assurance existent toujours», a indiqué le Premier ministre Li Keqiang, dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion exécutive du Conseil des Affaires d’État

Tag(s) : #Chine Social, #Allemagne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :