Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pancarte jugée antisémite à Metz :

une enseignante interpellée, son domicile perquisitionné

RT France

 

Cassandre Fristot fait l'objet d'une enquête pour avoir brandi le 7 août une «pancarte au message manifestement antisémite» selon la police, qui «regarde si l'on trouve dans son logement de quoi expliquer ou conforter la présomption d'antisémitisme».

Une enseignante, ancienne membre du Front national et ex-élue locale, a été interpellée le 9 août à Hombourg-Haut, en Moselle, pour avoir brandi une pancarte jugée antisémite lors d'une manifestation contre le pass sanitaire le 7 août à Metz.

Selon la préfecture de la Moselle, le domicile de l'enseignante Cassandre Fristot a été perquisitionné le 9 août au matin. «La police regarde si l'on trouve dans son logement de quoi expliquer ou conforter la présomption d'antisémitisme», a précisé la préfecture, interrogée par l'AFP.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui avait dénoncé dimanche une pancarte «abjecte» et promis que ce geste ne resterait pas «impuni», a lui-même annoncé le 9 août sur Twitter l'interpellation de la jeune femme. 

 

Gérald DARMANIN
@GDarmanin
·
Cette pancarte est abjecte. L’antisémitisme est un délit, en aucun cas une opinion. De tels propos ne resteront pas impunis. J’ai demandé @prefet57 de faire un signalement au Parquet sur la base de l’article 40. Les services de police sont mobilisés pour identifier leur auteur.

Image

Le parquet de Metz avait ouvert la veille une enquête de flagrance sur cette «pancarte au message manifestement antisémite», selon la préfecture. Les noms de plusieurs responsables politiques, hommes d'affaires et intellectuels, dont certains sont juifs, y étaient ciblés.

Confirmant le statut d'enseignante de la jeune femme interpellée, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé qu'elle sera «suspendue en attendant les suites disciplinaires». «Sur le plan pénal, le recteur saisit le procureur», a ajouté le ministre.

 

 

Ça n'empêche pas Nicolas                       Ça n'empêche pas Nicolas

 

A noter que trois policiers, auteurs d'une interpellation d'un jeune, qui se conclut par la mort de ce jeune, les trois policiers ne sont même pas suspendus le temps de l'enquête,  décision confortée par Gérard Darmanin...

Tag(s) : #Libertés
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :