Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ressource «[…] Maastricht s'attaque à tout ce qui fait la ...

REPRIS SUR

 

Expression directe du PCF le 25 avril 1992.

Francis Wurtz, député européen et responsable des affaires internationales au PCF, expose les raisons pour lesquelles les communistes s'opposent au Traité de Maastricht et au tournant ultralibéral qu'il impose à la construction européenne. Il présente la pétition lancée par le Parti pour exiger la tenue d'un débat national sur le sujet.

Francis Wurtz explique que la question de la souveraineté est au cœur du traité de Maastricht : "Ce traité institue une loi au-dessus des lois. S'il est ratifié, vous continuerez à élire vos députés mais le pouvoir réel sera ailleurs, dans des instances non élues, non françaises. (...) Dans quelques années 80% des législations économiques et fiscales seraient transférées vers ces pouvoirs technocratiques. S’ajouterait une Banque Centrale Européenne à Francfort qui gèrerait la monnaie unique future." D'ici là, ces institutions se verront confier la chasse au déficit et la baisse des dépenses publiques dans les domaines social, de la santé, de la formation, des salaires et des retraites, avec sanction à la clé pour les gouvernements qui ne respecteraient pas cette ligne.

Cela aurait des répercussions très concrètes sur la vie des français : la récente autorisation par le gouvernement français du travail de nuit pour les femmes est un exemple parmi d'autres du nivellement pas le bas imposé par cette logique ultra-libérale. Ou le recul social présenté comme une mesure "d'harmonisation" européenne.

Le patronat lui-même estimant que certaines contraintes imposées par le Traité seront inacceptables, Francis Wurtz s'attend à des explosions sociales.
Au nom du PCF, il met en garde contre ce traité : "Il ne faut pas céder à ceux qui disent que c'est Maastricht ou le chaos. C'est faux! Ce sont les mêmes qui demain, si Maastricht passe et que vous les critiquez, utiliseront la mauvaise Europe qu'ils auront construite comme rempart au mécontentement de leur peuple, en disant "On n'y peut rien, les ordres viennent de là-haut"."

POUR PRENDRE CONNAISSANCE DE LA SUITE (EN VIDEO)
CLIQUEZ CI-DESSOUS

https://www.cinearchives.org/recherche-avanc%C3%A9e-424-1599-0-0.html

Tag(s) : #PCF Union européenne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :