Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'annulation des poursuites contre Lafarge pour «complicité de crimes contre l'humanité» invalidée

 

RT France

La Cour de Cassation a invalidé l'annulation des poursuites contre le cimentier Lafarge pour «complicité de crimes contre l'humanité» en Syrie décidée par la Cour d'appel de Paris en septembre 2019.

C'est un nouveau rebondissement qui s'est produit le 7 septembre concernant l'enquête sur les activités du cimentier Lafarge en Syrie jusqu'en 2015. En effet, la Cour de Cassation a invalidé la décision rendue par la Cour d'appel de Paris en septembre 2019 qui avait annulé sa mise en examen pour «complicité de crimes contre l'humanité».

De plus, la Cour de Cassation a également cassé la décision de la Cour d'appel en maintenant la mise en examen du cimentier pour «mise en danger de la vie d'autrui». Selon sa décision, la chambre de l'instruction devra donc à nouveau se pencher sur ces deux questions.

Par ailleurs, le groupe est toujours poursuivi pour «financement du terrorisme» et «violation d'un embargo». Dans le cadre de l'information judiciaire ouverte en 2017 et faisant suite à des plaintes de plusieurs associations ainsi que du ministère français de l'Economie, huit cadres de Lafarge avaient été mis en examen pour «financement d'une entreprise terroriste» et/ou «mise en danger».

L'Etat français au courant ?

Lafarge est soupçonné d'avoir versé, entre 2011 et 2015, plus de 12 millions d'euros à des groupes armés en Syrie, dont Daech, afin de pouvoir continuer d'exploiter sa cimenterie de Jalabiya malgré la guerre.

 

 

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

 
 
Entre 2011 et 2015, Sarkozy, puis Hollande régnaient à l'Elysée...

 

Tag(s) : #Terrorisme et capital
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :