Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RT France

Alors qu'Emmanuel Macron s'est rendu à la Gare de Lyon à Paris à l'occasion des 40 ans du TGV, des dizaines de cheminots ont dénoncé, notamment, l'«ouverture à la concurrence» de la SNCF et le financement jugé trop restreint des transports publics.

«Même si Macron ne veut pas, on est là», chantaient le 17 septembre quelques dizaines de cheminots à la Gare de Lyon à Paris, pour la plupart vêtus d'un gilet jaune avec le sigle du syndicat Sud. Ils dénonçaient entre autres la «casse» des transports publics et l'«ouverture à la concurrence» de la SNCF.

Un rassemblement qui s'est effectué alors que le président de la République était sur les lieux pour les 40 ans du TGV et a annoncé de grands projets pour la SNCF.

Fabien Villedieu, responsable de SUD-Rail à la gare de Lyon, a dénoncé auprès de l'AFP «une réforme qui vise à casser le statut des cheminots» et à transformer la SNCF en sociétés anonymes, «premier pas vers la privatisation», une remise en cause des régimes spéciaux de retraite ou des «facilités de circulation» (billets gratuits ou à tarifs réduits pour les cheminots et leurs proches) et l'«[ouverture] à la concurrence» du transport ferroviaire.

Les manifestants ont également envahi un quai, comme le rapporte notre reporter Charles Baudry. Encerclés par les forces de l'ordre, les cheminots ont tenté de forcer le passage pour quitter les lieux. Quelques tensions ont alors eu lieu. Une banderole indiquant «Sud Rail ne vous laissera pas casser la SNCF» a également été déployé dans le cadre de la mobilisation, d'après les images rapportées par notre journaliste.

POUR VISIONNER LES VIDEOS

ET LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

https://francais.rt.com/france/90738-macron-gare-lyon-dizaines-cheminots-manifestent-casse-sncf

Tag(s) : #SNCF Macron Manif'
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :