Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alstom: 2000 licenciements seraient prévus en France (malgré les promesses  de Montebourg et Macron) | Le HuffPost

Affaire Alstom : Montebourg dégaine à tout-va et cible Macron | LCP

Le premier a vendu Alstom, le second a démissionné...

Arnaud Montebourg est officiellement candidat à la Présidentielle.
Il présente son programme aujourd'hui à la Fête de la Rose à Frangy-en-Bresse

Une affluence record est attendue pour écouter son discours programme.

Et pourtant c'est l'omerta de tous les médias : pas la moindre annonce de l'événement ni à la télé, ni à la radio, ni dans les journaux.

Ce qui n'empêche pas ceux-ci de donner tous les détails sur les discussions internes au sein du parti républicain sur le choix de procédure de désignations de leur candidat : primaire ou militants ? Et de répéter en boucle ces "informations", comme celle  qui oppose au deuxième tour deux candidats écolos.  Et d'annoncer l'heure où sortira la fumée  blanche annonçant le vainqueur...

Arnaud Montebourg est-il un politique moins connu que la"Verte"  Sandrine Rouseau ?Pourtant Montebourg n'est pas un candidat comme un autre : il a été ministre de l'Economie de François Hollande  qui s'est opposé à la politique de son successeur, un certain Emmanuel Macron...Le fait qu'en 2022, ces deux adversaires s'affrontent, l'un étant devenu en 2017 président de la République, l'autre souhaitant lui succéder.

Cette confrontation vaudrait bien une couverture médiatique aussi large que celle dont bénéficient les candidats à la candidature des Républicains et de écolos, vous ne trouvez pas ? 

L'omerta - téléguidée de l'Elysée ? - qui vise Arnaud Montebourg est le signe qu'il est le seul candidat dangereux pour Emmanuel Macron. Parce que l'ancien ministre de l'Economie s'est opposé à la vente d'un secteur clef d'Alstom aux Américains, effectuée par l'actuel président de la République, exemple de la politique de casse généralisée de 'industrie française, que celui-ci a mené, depuis 2017, a cadence accélérée.

Et de tout ça, les médias sont sont aujourd'hui muets.

Par ordre, par connivence, par servitude ?

Il était bon que "Ca n'empêche pas Nicolas" en raviver le souvenir.


Jean LEVY

Tag(s) : #Politique française, #Médias
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :