Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mali

Wagner à Bamako ?

 

Militaires russes déployés au Mali?

Le Kremlin dément

Par Irina Tarassova

 

Alors que Paris et Berlin se disent inquiets par les discussions éventuelles entre Bamako et la société privée russe Wagner, une information relayée mais non confirmée de manière indépendante par Reuters, le Kremlin assure qu’«il n'y a aucun représentant des forces armées russes là-bas» et qu’«aucune négociation officielle n'est en cours».

Deux jours après que l’agence Reuters a relayé des informations quant à l’éventuelle conclusion d’un accord entre Bamako et la société militaire privée russe Wagner, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a tranché que Moscou ne négociait aucune présence militaire au Mali.

«Il n'y a aucun représentant des forces armées russes là-bas et aucune négociation officielle n'est en cours», a-t-il déclaré à la presse.

M. Peskov a cependant indiqué que les autorités avaient des «contacts dans le domaine militaire avec beaucoup de pays, y compris ceux situés sur le continent africain».

Informations non confirmées par Reuters

Le 13 septembre, Reuters, en se référant à sept sources diplomatiques et sécuritaires, a annoncé que les autorités maliennes étaient proches de conclure un accord avec la société Wagner, ce qui «permettrait à Moscou d'étendre son influence en Afrique de l'Ouest».

«Les mercenaires russes seraient chargés de former les Forces armées maliennes (FAMa) et d'assurer la protection de certains hauts dirigeants maliens, mission qu'effectue déjà le groupe Wagner en Centrafrique», a relayé l’agence se référant à une source sécuritaire travaillant dans la région.

Cependant, Reuters n'a pas été en mesure de confirmer ces informations de manière indépendante et le groupe Wagner n'a pas répondu aux demandes de commentaire.

Paris menace de se retirer

Commentant un accord éventuel, Jean-Yves le Drian a averti que la France pourrait retirer ses troupes si la junte au pouvoir s'alliait avec la société paramilitaire Wagner.

«C'est absolument inconciliable avec notre présence», a-t-il lancé devant la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

Pour sa part, la ministre des Armées Florence Parly a jugé qu'un tel accord «serait extrêmement préoccupant».

Réaction de l’Allemagne

Berlin a aussi exprimé son inquiétude. Comme a prévenu le 15 septembre la ministre allemande de la Défense, une conclusion éventuelle «remettrait en cause» le mandat de l'armée allemande au Mali, qui y est présente avec près de 1.500 soldats.

«Si le gouvernement du Mali passe de tels accords avec la Russie, cela contredit tout ce que l'Allemagne, la France, l'Union européenne et l'Onu ont fait au Mali depuis huit ans», a mis en garde sur Twitter Annegret Kramp-Karrenbauer.

Tag(s) : #Mali - Russie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :