Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pari perdu : EDF perd 400 millions d’euros en spéculant sur le marché de l’électricité

 

RT france

C'est une spéculation qui a mal tourné pour EDF Trading (EDFT), la filiale d’activité de marché du fournisseur d'énergie français. En cause : un pari raté sur une baisse à venir de l’électricité dite «de pointe hivernale France».

400 millions d’euros évaporés sur le marché : ainsi que l'a révélé Le Figaro le 29 octobre, la filiale d’activité de marché d'EDF aurait essuyé une perte colossale après qu'un de ses traders a spéculé sur une baisse à venir de l’électricité dite «de pointe hivernale France», qui correspond à l'énergie produite et livrée entre 8h et 20h du lundi au vendredi. 

Le pari en question s'est en effet heurté à la hausse continue des prix de l'énergie, contraignant le spéculateur à abandonner sa position «au pire moment». Il aurait ainsi été amené à fléchir quand les prix du mégawattheure côtoyaient les 200 euros, contre 50 euros maximum à la même époque un an plus tôt. «La position du trader d’EDFT aurait été rendue d’autant plus intenable à cause d’achats techniques de grandes entreprises du secteur, dont... EDF France», relève le quotidien.

EDF «ne commente jamais ses activités de trading»

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

https://francais.rt.com/economie/92125-pari-perdu-edf-perd-400-millions-euros-speculant-marche-electricite

 

Le Monde diplomatique
Vingt-cinq juin 1793

Jacques Roux, chef de file des enragés, prononce une « Adresse à la Convention nationale au nom de la section des Gravilliers, de Bonne-Nouvelle et du Club des Cordeliers ».

« L’acte constitutionnel va être présenté à la sanction souveraine. Y avez-vous proscrit l’agiotage ? Non. Avez-vous prononcé la peine de mort contre les accapareurs ? Non. Avez-vous déterminé en quoi consiste la liberté du commerce ? Non. Avez-vous défendu la vente de l’argent monnayé ? Non.

Eh bien ! Nous vous déclarons que vous n’avez pas tout fait pour le bonheur du peuple.

La liberté n’est qu’un vain fantôme quand une classe d’hommes peut affamer l’autre impunément.

L’égalité n’est qu’un vain fantôme quand le riche, par le monopole, exerce le droit de vie ou de mort sur son semblable.

La République n’est qu’un vain fantôme quand la contre-révolution s’opère, de jour en jour, par le prix des denrées auxquelles les trois quarts des citoyens ne peuvent atteindre sans verser des larmes. (…) 

Eh quoi ! Les propriétés des fripons seraient-elles quelque chose de plus sacré que la vie de l’homme ? »

Tag(s) : #Edf, #Spéculation
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :