Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les renseignements marocains ont-ils infiltré le Conseil français du culte musulman ?

Le président du Conseil français du culte musulman Mohammed Moussaoui au côté du président Emmanuel Macron le 18 janvier 2021 au palais de l'Elysée à Paris. (image d'illustration)

RT france

D'après une information du Point, un membre des renseignements marocains résidant en France serait soupçonné d'avoir été «l'agent traitant» du président du Conseil français du culte musulman, Mohammed Moussaoui. Ce dernier nie toute ingérence.

Selon une information révélée par Le Point le 1er décembre, un agent secret marocain serait soupçonné d'avoir cherché à influencer l'islam de France à travers son rôle présumé d'«agent traitant» du président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui.

Visé par un mandat d'arrêt depuis mars 2018 pour «corruption d'agents publics en France», Mohamed B. – qui vit en France depuis 2010 – serait aujourd'hui soupçonné d'avoir tenté d'infiltrer plusieurs organisations islamiques françaises pour le compte des services de renseignement marocain. L'homme qui est fiché «S03» (recherche de renseignements sans attirer l'attention), le désignant ainsi comme un agent des services de renseignement marocains, aurait aujourd'hui disparu de la circulation. Jusque-là, toutes les tentatives menées par la police pour le retrouver auraient été vaines.

Selon Le Point, Mohamed B. aurait réussi à mettre la main sur plusieurs dizaines de fiches d'informations confidentielles portant sur des personnes plus ou moins liées à la mouvance islamiste. Sauf que l'affaire ne s'arrête pas là. L'enquête portant sur la transmission illégale de documents officiels dont certains seraient classés «confidentiel défense» aurait mis en lumière le véritable rôle joué par Mohamed B. en France.

Un «agent traitant» du président du Conseil français du culte musulman ?

Plus qu'un simple agent, l'homme serait en réalité un rouage essentiel de la Direction générale des études et de la documentation (DGED), l'équivalent marocain de la DGSE française. Sa mission serait de renforcer le contrôle du royaume chérifien sur la pratique de l'islam en Europe. D'après Le Point, Mohamed B. serait soupçonné d'avoir été, des années durant, «l'agent traitant» du président du Conseil français du culte musulman (CFCM), le Franco-Marocain Mohammed Moussaoui. L'homme serait ainsi une pièce maitresse d'un dispositif marocain visant à asseoir l'influence du Maroc sur de nombreuses mosquées françaises et contrer ainsi les intérêts du rival algérien.

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

https://francais.rt.com/france/93230-renseignements-marocains-ont-ils-infiltre-conseil-francais-culte-musulman

 

 Imaginez que cette ingérence implique la Chine, la Russie ou la Bielorussie...

Tag(s) : #Maroc France
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :