Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RT france

Mis en cause par une enquête de Libération, Klaus-Heiner Lehne réfute les allégations relatives à des dépenses abusives de la Cour, en matière de primes, d'indemnités de logement et de voitures de fonction.

Dans une enquête de Libération, on apprend que certains hauts responsables de la Cour des comptes européenne abusent tous azimuts : primes de logement exorbitantes pour domiciles fictifs, notes de frais non contrôlées, absences injustifiées, missions non vérifiées… Un comble pour un organe censé surveiller le bon usage des deniers publics européens.
 

Le président de la Cour des comptes européenne refuse tout audit indépendant sur ses dépenses

 Le président de la Cour des comptes européenne refuse tout audit indépendant sur ses dépensesKlaus-Heiner Lehne, président de la Cour des comptes européenne (image d'illustration).

Mis en cause par une enquête de Libération, Klaus-Heiner Lehne réfute les allégations relatives à des dépenses abusives de la Cour, en matière de primes, d'indemnités de logement et de voitures de fonction. Et s'oppose à tout contrôle supplémentaire.

La publication dans Libération, le 26 novembre, d’une enquête sur les pratiques d’une partie des représentants des 27 Etats-membres à la Cour des comptes européenne (CCE), y compris son président, Klaus-Heiner Lehne, a déclenché de sérieux remous au sein des institutions de l'UE. L'article évoquait une longue liste d'abus, dont des « primes de logements pour des domiciles fictifs», des «abus sur les notes de frais», «l’utilisation des voitures de fonction de grand luxe (avec chauffeur) à des fins privées», ainsi que des «missions non vérifiées», alors que l’institution a justement pour mission de veiller à la bonne utilisation des fonds communautaires.

L'affaire a débouché, relate Le Monde, sur l'audition, le 30 novembre, du président de la CCE devant la commission de contrôle budgétaire du Parlement européen. Audition organisée dans la précipitation, selon le quotidien, par la présidente de cette commission, l’eurodéputée allemande Monika Hohlmeier, membre de la branche bavaroise du parti chrétien-démocrate CDU. «D’après mes premières investigations, beaucoup de ce qui est écrit [dans Libération] est faux», a-t-elle réagi le 27 novembre, sur Twitter, déclenchant des critiques chez certains eurodéputés, comme Pierre Karleskind (Renew) : «En vingt-quatre heures, l’inspecteur Hohlmeier a bouclé son enquête et donné un blanc-seing à Lehne», a-t-il déploré.

POUR LIRE LA SUITE

CLIQUEZ CI-DESSOUS

https://francais.rt.com/international/93248-president-cour-comptes-europeenne-refuse-audit-independant-sur-ses-depenses

Ça n'empêche pas Nicolas                 Ça n'empêche pas Nicolas
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La corruption, n'est-elle pas, pour la classe dirigeante le moyen le plus court pour obtenir le maximum de profit dans le minimum de temps ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Tag(s) : #Union européenne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :