Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Des drapeaux français ont été brûlés.[AFP]

 

INFO

Tchad: manifestation contre la présence française
Des pompes à carburant arrachées gisent au sol dans une station-service du groupe pétrolier français Total après une manifestation anti-française, le 14 mai 2022 à N'Djamena
Des pompes à carburant arrachées gisent au sol dans une station-service du groupe pétrolier français Total après une manifestation anti-française, le 14 mai 2022 à N'Djamena

https://www.alternatives-economiques.fr/sites/default/files/public/media/20190101/A716076B.GIF

Des manifestants à N'Djamena, la capitale du Tchad.

Des manifestants à N'Djamena, la capitale du Tchad. - / AFP

 

 CNEWS

Des drapeaux tricolores brûlés, des stations-services Total, «symbole» de la France, vandalisées. Des centaines de personnes ont manifesté ce samedi 14 mai au Tchad contre l’Hexagone, accusé de soutenir la junte militaire au pouvoir.

Des slogans comme «La France, dégage !», ou «Non à la colonisation», ont aussi été entendus dans les rues de la capitale N’Djamena, a rapporté un journaliste de l'AFP présent sur place.

La manifestation était organisée par la plateforme d'opposition de la société civile Wakit Tamma, qui conteste la junte de 15 généraux ayant pris le pouvoir il y a un peu plus d’un an. Pour rappel, le 20 avril 2021, l'armée annonçait que le président tchadien Idriss Déby Itno, à la tête d'un pouvoir très autoritaire depuis 30 ans, avait été tué au front contre la rébellion. Le même jour, son fils Mahamat Idriss Déby Itno était proclamé par l'armée «président de transition» à la tête de cette junte

Tchad: manifestation
contre la présence française
 

"La France, dégage !", "Non à la colonisation": plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi à N'Djamena contre la présence de la France au Tchad, qu'elles accusent de soutenir la junte militaire au pouvoir.

Des manifestants ont brûlé au moins deux drapeaux de l'ancienne puissance coloniale et vandalisé plusieurs stations-service Total, "symbole" de la France, arrachant des pompes.

 

RAPPEL des EVENEMENTS :

Le 20 avril 2021, l'armée annonçait que le président tchadien Idriss Déby Itno, à la tête d'un pouvoir très autoritaire depuis 30 ans, avait été tué au front contre une énième rébellion.

Le même jour, son fils Mahamat Idriss Déby Itno était proclamé par l'armée "président de transition" à la tête d'une junte composée de 15 généraux. Il a alors dissous immédiatement le Parlement, congédié le gouvernement et abrogé la Constitution.

Il était aussitôt adoubé par la communauté internationale - France, Union européenne (UE) et Union africaine (UA) en tête, alors que les mêmes sanctionnent des militaires putschistes ailleurs en Afrique - notamment parce que son armée est indispensable dans la guerre contre les jihadistes au Sahel.

Tag(s) : #Tchad
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :