Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Journée noire en vue dans les transports le 9 mars

Grève du 6 décembre : de très fortes perturbations à la SNCF, à la RATP et  dans le transport aérien

Retraites : pour Elisabeth Borne, "il n'y a plus aucune raison que la grève  se poursuive" - Capital.fr

Nos vies entre leurs mains ?

Ministre chargée des Transports du 17 mai 2017 au 16 juillet 2019. Ici aux côtés d'Emmanuel Macron le 27 juin 2018.

https://cdn-s-www.ledauphine.com/images/07EF2096-3321-4D09-AB69-BD3F09CD0B63/MF_contenu/la-greve-continue-ce-qu-il-va-se-passer-ces-prochains-jours-1575569828.jpg

     

      TF1 INFO

Après avoir passé cinq ans au gouvernement et occupé trois portefeuilles différents, la nouvelle Première ministre entre à Matignon avec un bilan.

 

Réputée tenace, elle a notamment fait adopter la réforme ferroviaire en 2018 et accompagné la mise en œuvre de la réforme de l'assurance-chômage.

 
 

La nouvelle Première ministre arrive à Matignon avec un bilan. Nommée dès le début du premier quinquennat d'Emmanuel Macron, Elisabeth Borne vient de passer cinq ans au gouvernement, d'abord comme ministre des Transports, puis de la Transition écologique et du Travail. Réputée pour sa rigueur et sa connaissance des dossiers, elle a également la réputation d'être tenace et de mener à bout les réformes les plus difficiles.

Retour sur son bilan.

Son premier gros chantier, en tant que ministre chargée des Transports, fut de mener à bien la réforme ferroviaire . Promulguée en juin 2018 la loi prévoit notamment l'ouverture à la concurrence du transport des voyageurs (entre décembre 2019 et au plus tard 2039 selon les lignes), et de supprimer à partir du 1er janvier 2020 les embauches au très protecteur statut de cheminot. Pour protester contre cette réforme, la SNCF et la RATP avaient mené une grève dure de plusieurs mois, à laquelle le gouvernement n'a pas cédé.

La contestée réforme de l'assurance-chômage

Au ministère du Travail, Elisabeth Borne a dû accompagner l'entrée en vigueur de la réforme de l'assurance-chômage, aux mesures controversées. Entré en vigueur le 1er décembre 2021, elle prévoit le durcissement des règles sur la dégressivité des allocations et sur la durée d'affiliation nécessaire pour ouvrir ou recharger un droit. "A partir du 1er décembre, il faudra avoir travaillé 6 mois et non plus 4 mois pour bénéficier d'une allocation chômage, et la dégressivité s'appliquera au-delà du 6ème mois et non pas du 8ème mois comme aujourd'hui" , avait expliqué la ministre.

Tag(s) : #Macron Borne
Partager cet article
Repost2
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :