Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

INFO REPRISE SUR
LE BLOG DE DIABLO
Commun Commune

equateur-carte

L’Equateur veut le départ

de militaires américains affectés à l’ambassade

L'Equateur va demander le départ de militaires américains affectés à l'ambassade des Etats-Unis à Quito, où leur nombre est excessif, selon le président Rafael Correa.

 

« Ils sont environ 50. Comment peut-on le justifier ? Nous sommes en train d'agir à ce sujet », a déclaré M. Correa, un dirigeant socialiste qui entretient des relations tendues avec Washington, lors d'une réunion avec la presse étrangère à Quito.

 

Interrogé par l'AFP sur la possibilité d'exiger le départ du pays de ces militaires américains, le président équatorien a répondu par l'affirmative.

 

« Nous sommes en train de le faire », a-t-il affirmé, sans préciser le nombre de soldats concernés.

 

« Malheureusement, ces gens sont infiltrés dans tellement de secteurs que ce qui est scandaleux apparaît comme normal », a encore insisté le chef de l'Etat, un des ténors de l'"anti-impérialisme" américain dans la région.

 

Le porte-parole de l'ambassade américaine à Quito, Jeffrey Weinshenker, a indiqué à l'AFP n'avoir pas encore reçu de "notification formelle" de la part du gouvernement de Quito. « Il y a environ 20 employés du département de la Défense des Etats-Unis, militaires et civils, assignés en Equateur et dûment accrédités. Toutes nos activités sont réalisées avec l'accord explicite des autorités équatoriennes », selon lui.

 

Ce n'est pas le premier coup d'éclat du président équatorien contre la présence américaine dans le pays. En 2009, il avait décidé de ne pas renouveler l'accord permettant aux Etats-Unis d'opérer dans une base militaire située sur le territoire équatorien.

 

Plus récemment, M. Correa a fustigé l'aide apportée par la CIA à la Colombie lors d'un raid transfrontalier contre la guérilla des FARC en Equateur en 2008. Enfin il s'est aussi ému de la présence de militaires américains à bord d'un hélicoptère de l'armée équatorienne.

 

source : Infos d’Almanar

  

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :