Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'idée d'une "construction européenne" n'est pas née au lendemain de la Seconde guerre mondiale. Si à cette époque, on évoque souvent "les pères de l'Europe", Robert Schuman et Jean Monnet, déjà, dans les années 20, des hommes politiques envisageaient concrètement la mise en chantier d'une telle construction. C'est ainsi que se tient, en octobre 1926, à Vienne un  Congrès paneuropéen à l'initiative d'Aristide Briand et de Richard de Coudenhove-Kalergi. Le premier est ministre des affaires Etrangères. Le second est un aristocrate, d'origine néerlandaise, fils d'un ambassadeur austro-hongrois et d'une Japonaise, qui joue de son cosmopolitisme. C'est ainsi qu'il déclare :
"Enfant d'un Européen et d'une Asiatique, nous ne pensions pas en termes nationaux, mais en termes continentaux. A nos yeux, notre mère personnifiait l'Asie, notre père l'Europe".
Le Congrès paneuropéen  s'oriente vers deux directions : avenir économique et rapprochement franco-allemand. Le mouvement qui en découle, Paneurope,  prend pour président d'honneur Briand, alors que Loucheur, un radical de droite, assume la direction de la section française qui regroupe, pêle-mêle, Léon Blum, leader de la SFIO, Joseph Barthélémy, (qui deviendra ministre de Vichy) et d'autres politiciensde droite et de gauche, ainsi que des intellectuels, comme Paul Claudel, Jules Romains et Paul Valéry.
Mais la notoriété des politiques et des écrivains qui peuplent le comité ne suffit pas à donner de l'ampleur à l'initiative. Aussi Loucheur déclare à Coudenhove-Kalergi :
"Si vous voulez vraiment gagner la France à Paneurope, il vous faut l'aide des industriels".
Ce bon conseil est suivi d'effets.
Le 30 mai 1926, un "Comité Franco-Allemand de Documentation et d'Information" est créé. Il rassemble des indusriels des deux côtés du Rhin, tels Laurent (du Comité des Forges), René Duchemin de Kuhlmann, industries chimiques, Bosch et Thyssen. Le 30 septembre 1926, est conclu le Cartel de l'Acier, entre métallurgistes de la France, de l'Allemagne, de la Belgique, du Luxembourg et de la Sarre. Un ancêtre de la CECA ! Et déjà, des dirigeants socialistes célèbrent l'évènement comme un pas vers la paix. c'est ainsi que le député SFIO Spinasse justifie dans le quotidien socialiste,  Le Populaire, "l'entente" en tant que manifestation de "l'internationalisme"...Spinasse votera le 10 juillet 1940 les pleins pouvoirs à Pétain. Briand parle d'une garantie nouvelle donnée à la Paix :
"Pour que l'Europe soit prospère, il faut que la paix règne entre la France et l'Allemagne, c'est-à-dire que les éléments de concorde se développent. Parmi ces derniers,  je n'en vois pas de plus importants que les liens économiques et commerciaux qui doivent s'établir entre les industries de nos deux pays".
Ce sont les mêmes arguments qui ont présidé à l'instauration de la CECA, vingt-cinq ans plus tard. Et comme après la Seconde guerre mondiale, l'entente industrielle s'étend à d'autres pays européens. Un accord est signé dans ce sens en 1931 par Pierre Laval, accord qualifié à l'époque de "cartel de la contre-révolution et de l'offensive patronale" par Gabriel Péri, dans l'Humanité*.
L'association de ces deux noms, Laval et Péri, est plus que symbolique.
Le directeur de la BRI (Banque des réglements internationaux), Pierre Quenel, expose son point de vue, qui est celui de la bourgeoisie française d'alors :
"Plus je réfléchis, plus je suis convaincu que le danger actuel n'est pas un danger de guerre internationale, mais un immense danger social; l'Europe s'entendra, s'organisera, collaborera, ou notre présente civilisation disparaîtra".*
Neuf ans après, la guerre était déclarée, les communistes pourchassés, et l'année suivante, la France de Pétain et de Laval "collaborait" dans l'Europe nazie, sur fond de "Comités d'organisation" économiques, liant industriels français et allemands.
Des références à la "construction européenne" d'aujourd'hui, que ses laudateurs préfèrent oublier !

* Annie Lacroix-Riz  L'intégration européenne de la France Le Temps des Cerises
 

Tag(s) : #Contre l'impérialisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :