Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous aurions un  président monstrueux ! Son épouse dévoile ce secret d'Etat dans un livre "Carla et Nicolas", qui doit sortir cette semaine. Selon les agences de presse et les extraits qu'en publient Le Point et Le Parisien, Carla Bruni aurait écrit :
"
Son physique, son charme, son intelligence m'ont séduite. Il a cinq à six cerveaux parfaitement irrigués...".
Voilà ce qui explique enfin les contradictions internes de Nicolas Sarkozy. Nous nous demandions comment pouvait-il, lui s'affirmant d'une "droite décomplexée", faire l'éloge du jeune communiste Guy Môquet et d'en faire un modèle, de dénoncer l'esclavage comme un génocide, quand  ses références historiques et ses liens personnels se situent plutôt de l'autre côté de la barricade. Maintenant, nous savons pourquoi, grâce à Carla. Chacun des  cerveaux de Sarkozy, "parfaitement irrigués", fonctionne d'une manière autonome. Genre, ma main droite ignore ce que fait ma main gauche. Ainsi, il peut, à la fois, "aller chercher  de la croissance avec les dents", se proclamer "le Président du pouvoir d'achat", tout en refusant la moindre augmentation de salaire. Il est à même de combler joyeusement, en milliards d'euros, ses amis du "Clan du CAC 40", tout en affirmant que "caisses sont vides". Ses multiples cerveaux expliquent ces apparentes contradictions.
Les Français auraient élu sans le savoir, non pas un, mais plusieurs Présidents ! Un de "gauche", un du "centre" et un autre de droite ...Et pourquoi pas un quatrième qui lorgne du côté de Marie-George Buffet ? Ce qui expliquerait l'invitation multiple lancée pour l'accompagner au Liban.
Chacun mesure ainsi l'immense intérêt psychologique, philosophique et politique, de ce livre... 
On peut même ajouter la prondeur humaine de ce document quand on apprend que Rachida Dati a cessé d'être "la meilleure amie" de Carla, quand celle-ci, passant devant un lit des appartements privés de l'Elysée, dit à la première :
"Tu aurais bien aimé l'occuper, n'est-ce pas ?".
C'est ce qu'on appelle au royaume de Nicolas Ier, "un lit de justice" !
Si un marin-pêcheur de Guilvinec, ou un visiteur du Salon de l'agriculture lisait par mégarde "Carla et Nicolas", ce lecteur découvrirait, tout ébahi,  "le charme" du Président, vanté par la première dame de France, qualité qui lui avait échappé lors de leur fugace rencontre.
Pourtant, à la réflexion, le fait que le coup de foudre entre Sarkozy et Bruni se soit produit à l'initiative d'un publicitaire, Jacques Séguélat, ne doit rien au hasard. Et si, comme ses amours et le bouquin les relatant, le choix de Nicolas comme candidat à la présidence de la République, n'était aussi qu'un "coup de pub", un "produit" qu'on lance pour l'imposer aux citoyens  ? Pour nettoyer la France de ce qui lui reste de démocratie et d'avancées sociales.
Pour cette tâche, il fallait bien un "superman" avec " cinq à six cerveaux" !
 
 

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :