Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Non à la "masterisation" des concours de recrutement !

Qu’est-ce que la masterisation des concours de recrutement des enseignants ?

La masterisation consiste à intégrer la préparation et les épreuves des concours de recrutement des enseignants de l’enseignement primaire (professeurs des écoles) et du secondaire (CAPES) dans un diplôme universitaire, le master. Le gouvernement veut que cette réforme entre en vigueur dès l’année universitaire 2009/2010.

Quels seraient, selon le gouvernement, les avantages de cette réforme ?

Il faut d'énoncer ces contreverités :

La masterisation participera au démantèlement du service public :

Certains recteurs ont déjà prévenu qu’ils utiliseraient les stages des Ètudiants de master pour effectuer des remplacements

Contre la destruction de l’Ecole publique, pour une vraie réforme de la formation des enseignants, comme plus de 15000 personnes,
signez l’Appel du 8 novembre :

http://www.appeldu8novembre.fr

Certains recteurs ont déjà prévenu qu’ils utiliseraient les stages des Ètudiants de master pour effectuer des remplacements

Le ministère prétend que les programmes du CAPES seront ceux de l’enseignement secondaire et que le niveau exigé des candidats sera celui de la licence. Les épreuves porteront surtout sur la 'didactique' et la 'connaissance du système éducatif.. Par conséquent, il y aura une diminution des compétences des futurs enseignants, qui seront encore moins bien armés qu’aujourd’hui pour un métier difficile.

La masterisation est inséparable de la réforme du lycée qui entrera en vigueur à la rentrée 2009 : réduction du volume horaire des enseignements, semestrialisation et modularisation qui rendra la plupart des disciplines optionnelles (ce qui permettra de les supprimer peu à peu dans la plupart des Ètablissements). Toutes ces mesures n’ont qu’un but : réduire le nombre d’enseignants pour faire des économies budgétaires (35.000 suppressions de postes dans l’Education nationale entre 2007 et 2009). La qualité des enseignements délivrés par l’Education nationale sera ainsi gravement atteinte, ce qui favorisera les cours privés.

Avec la masterisation, il sera possible de réussir son master tout en échouant au concours de recrutement, d’autant plus que le nombre de places offertes aux concours sera réduit . Ils viendront grossir considérablement le nombre des enseignants précaires en CDD, contractuels ou vacataires (chassés des établissements après avoir effectué 200 h d’enseignement, même si l’année scolaire n’est pas terminée).

, d’autant plus facilement que les enseignements du lycée seront semestrialisés. Les élèves pourront donc avoir comme enseignants des étudiants qui n’auront aucune formation préalable !

Les professeurs des écoles et du second degré suivent déjà au moins 5 années d’études et de formation avant d’être titularisés. Il n’y a donc aucun allongement réel.

Le projet prévoit la suppression de l’année de stage. Les jeunes recrutés enseigneront donc à plein temps dès leur première rentrée, sans autre formation qu’un stage en dernier semestre de master et sans autre soutien qu’un vague compagnonnage.

Sanctionner la formation en IUFM par un diplôme, le master ;

Amener le niveau des professeurs des écoles et des titulaires du CAPES de Bac+3 Bac+5, ce qui leur vaudrait une rémunération supérieure ;

Améliorer la formation des enseignants grâce à l’allongement de leurs études, ce qui leur permettrait de mieux affronter les difficultés du métier,

Tag(s) : #Social
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :