Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profits fabuleux, suppressions d'emplois, bas salaires

Tous les jours la presse publie  les résultats financiers des grands groupes capitalistes, les centaines de licenciements, les fermetures d'entreprises :

Total : 14,5 milliards d'euros de bénéfice, annonce 550 suppressions d'emplois

Bouygues : 1,5 milliard d'euros de profits, augmente le dividende par action de + 7% soit 625 millions distribués aux actionnaires  (un dividende multiplié par six en dix ans) et supprime des centaines d'emplois d'intérimaires ainsi que 147 dans une de ses filiales.

Vinci : 1,59 milliard de profits, 825 millions versés aux actionnaires, un dividende en hausse de6,6%.

France Télécom : avec 4,3 milliards de profits,  verse des dividendes à ses actionnaires en hausse de 7%. Elle a  supprimé 22.400 emplois en trois ans. Il envisage  12.000 nouvelles suppressions d'emplois d'ici trois ans.

EADS annonce qu'elle renoue avec un bénéfice favorable :1,57 milliard. Elle a déjà supprimé 10.000 emplois et elle annonce que « malgré cette bonne santé, elle ne rejette pas l'idée de réaliser de nouveaux ajustements (entendez suppressions d'emplois) au nom de la profitabilité du groupe.

Même ceux qui pleurent misère comme dans l'automobile réalisent des profits et versent des dividendes, suppriment massivement des emplois dans leurs usines, amènent les sous traitants à la faillite et les salariés au chômage. Ils ont l'intention de continuer. Les prévisions de  400.000 chômeurs supplémentaires au moins sont annoncées pour 2009, sans compter le chômage partiel.

Pierre Ferracci, président du groupe Alpha, cabinet de conseil aux comités d'entreprises, écrit dans  « Les Echos »: « Il ne faut pas minorer l'impact de l'effet d'aubaine de la crise. Je parle de ces entreprises qui utilisent la crise pour justifier une restructuration destinée simplement à satisfaire leurs actionnaires ».

Danone : bénéfice net en hausse lui de15% , une augmentation  des dividendes versés aux actionnaires de 15% par action, une trésorerie à 1,183 milliard d'euros soit + 20%, qui doit être ajoutée au bénéfice déclaré de 1,313 milliard d'euros.

Comment un tel résultat est possible ? C'est simple: augmentation des prix, bas salaires ...

GDF Suez : profit de 6,5 milliards soit + 13%. La raison: la hausse vertigineuse du prix du gaz, aligné sur le prix du pétrole ; le pétrole baisse,  pas celui du pétrole. Les actionnaires en plus de leurs dividendes ordinaires de 1,40 euro par action vont toucher un dividende exceptionnel de 0,80 par action.

Le même journal « Les Echos » publie le palmarès des milliardaires dans le monde :

793 milliardaires dont les fortunes totalisent  2.400 milliards de dollars.

Le journal titre : les milliardaires ont perdu la moitié de leur fortune. Faut-il les plaindre ? Ils ne se portent pas si mal :

Hormis Bill Gates toujours premier de la liste, on notera que trois français sont en bonne place :

Bernard Arnault produits de luxe, avec une fortune de 17,2 milliards d'euros, Gérard Mulliez d'Auchan avec 14 milliards et Liliane Betancourt de l'Oréal avec 12 milliards.

Il y a de l'argent, beaucoup d'argent.

Le 19 mars, journée de grèves et de manifestations,  3 millions de salariés, retraités, sans emplois, étudiants ont dit  stop, ça suffit. Nos revendications sont claires : nos salaires, du travail.

Que ceux qui ont provoqué la crise la  paient. C'est seulement l'action de plus en plus forte qui les fera céder.


source : « communistes »

Tag(s) : #Lutte de Classe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :