Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 REPRIS DE
LA LETTRE VOLEE

 "J'aime tellement l'Europe que
je préfère qu'il y en ait 27"...

(Edgar)
En Italie, Cohn Bendit a appelé la gauche
à coopérer
avec Berlusconi
.

Naufrage du gauchisme qui n'a pas su se doter d'une doctrine ou de références intellectuelles.

Ne reste à Cohn Bendit que la détestation des états nations et la volonté de faire marcher à tout prix le bidule européen, seul état nation à échapper aux gémonies, même lorsqu'il est
paralysante, inefficace et autoritaire.

Sa "théorie" selon laquelle la société doit prendre modèle sur les abeilles est ahurissante : l'organisation totalement inéquitable d'une ruche où tout fonctionne pour le développement de la reine, unique pondeuse (lire le numéro double extraordinaire de
la Hulotte, n°28/29). Il a certes voulu dire que les hommes doivent se polliniser les uns les autres, le vide est navrant et sidéral.
La revue de presse de l'Ambassade de France en Italie en parle :

« Cohn-Bendit aux Verts italiens : ‘regardez à droite, soyez transversaux, car la gauche, pendant 4 ans, ne sera pas au pouvoir’ » (Alessandro Trocino, Corriere della Sera) :
« Daniel Cohn-Bendit est venu à Rome pour soutenir les Verts italiens et la (probable) chef de groupe parmi les candidats du nord-est pour SI (Gauche et Liberté), mais avec son style habituel, il a souligné que si ‘les Verts continuent de regarder à gauche, il faut être transversaux’.
La porte-parole des Verts,
Grazia Francescato
, lui a alors objecté :
mais, Daniel, sais-tu quelle droite nous avons ici ?’, et le débat s’est poursuivi, Cohn-Bendit rétorquant : ‘
'et la gauche italienne alors ?’.
Débat intense et profitable, que celui pour le lancement de la campagne de
Monica Frassoni, couverte d’éloges par Cohn-Bendit. 
»

 

 

 

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :