Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Commentaires

  • Samedi 16 mai 2009

 

Le 7 juin prochain, l'UMP s'apprête à triompher. Il y aura certainement des surprises, mais, considérons que le dernier sondage en date, celui de Paris Match, approche le résultat final.

 

Le 7 juin au soir, les médias nous parleront probablement de ça :

 

 

Et puis, ils nous parleront, à part, du sujet de l'abstention.

Pourtant, la réalité des résultats, ce sera ça :

 

 

Et encore, j'ai supposé une abstention minimale de 45%, il est possible qu'elle soit plus importante. Il est donc tout à fait possible que, le 7 juin, aucune liste ne recueille plus de 10% des voix du corps électoral.

 

Les sceptiques diront que c'est toujours le cas, et qu'il est habituel de réfléchir hors abstention.

 

Sauf qu'au premier tour de la présidentielle de 2007, les résultats, abstention incluse, sont ceux-là :

 

 

 

L'abstention de juin 2007 est sans doute exceptionnelle. Plus qu'en d'autres occasions, il faut souligner qu'il s'agira, chez de nombreux inscrits sur les listes électorales, d'une abstention citoyenne.
Et que plus cette abstention sera forte, plus elle aura été revendiquée préalablement, plus elle aura de poids.


COMMENTAIRES SUPPLEMENTAIRES
de
'canempechepasnicolas'  :


Les graphiques de 'La lettre volée'   sont basés sur une estimation de l'abstention à 45%.

Or, un dernier sondage, publié ce jour, la chiffre à 51%.  Or, chacun le sait, les pourcentages avancés par les instituts de sondages ne prennent en compte que de l'opinion des seules personnes qui répondent aux questionnaires. Les autres, souvent 20, voire 30%, sont ignorées. Et le plus souvent, ce sont des citoyens qui REFUSENT DE VOTER...
Au total, 57% des électeurs s'étaient abstenus aux "européennes" de 2004...
Eléments qui confortent encore plus, les considérations de 'La lettre volée'

 

Tag(s) : #Europe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :