Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« L’HOMME QUI MONTE AU PS »

 

C’est ainsi que Le Monde qualifie un certain Olivier Ferrand.  Il semblerait  même que le quotidien du soir en fasse son poulain, tellement le CV de celui-ci comble d’aise l’auteur de l’article, Jean-Michel Normand. On comprend pourquoi.

Examinons les « états de service » de cette étoile montante socialiste.

Citons donc Le Monde du 27 août :

« A 38 ans, cet inspecteur des finances appartient à la queue de comète de la génération des jeunes énarques qui rejoignirent le PS au milieu des années 90. Conseiller pour les affaires européennes de Lionel Jospin à Matignon, il fut collaborateur de Romano Prodi à la présidence de la Commission européenne avant de diriger le cabinet de Dominique Strauss Kahn lors de la primaire socialiste de 2006. Au sein de la commission ‘grand emprunt’ * Olivier Ferrand qui loue « le sens de l’intérêt général de Michel Rocard », assistera l’ancien premier ministre qui entend « porter la voix de la social-démocratie ».


Ajoutons que Olivier Ferrand préside la fondation « Terra Nova » constituée en mai 2008, avec le soutien enthousiaste du nouveau patron du Nouvel Observateur, Denis Olivennes **, afin de « favoriser la rénovation intellectuelle de la social-démocratie ».

Enfin, « Terra Nova » est à l’origine de la pétition, publiée par Libération,  lancée en faveur d’une «  primaire populaire ouverte aux citoyens de gauche ».

On note que parmi les premiers signataires, de nombreux dirigeants socialistes, de Bertrand Delanoé à  Vincent Peillon, Jack Lang et Michel Rocard, le député Vert, Noel Mamère, le banquier Jean Peyrelevade, le ‘philosophe’ Bernard-Henri Lévy.

 

Aussi, la campagne de popularisation d’Olivier Ferrand, hier encore inconnu du grand public,  s’étend dans les médias : aujourd’hui, il a les honneurs de France-Inter qui l’a invité dans son 7/10 matinal pour développer sa ‘pub’ en faveur d’une « primaire à gauche ». L’objectif est de marginaliser toute autre forme de contestation, au profit du seul Parti socialiste, encore plus ‘droitisé’..

 

Avec Olivier Ferrand, les services de propagande de la société de  marché,  lancent un « produit » nouveau  dans l’offre politique, celui d’une pseudo « gauche » libérale sans complexe, incluant le MoDem.

Telle est la « modernité » du projet de l’homme neuf…

 

De quoi enthousiasmer le peuple de gauche.

Et  satisfaire Le Monde et France-Inter en vérité.

 

*     Cette commission, mise en place par Nicolas Sarkozy, est présidée par Alain Juppé et Michel Rocard. Elle comprend, sur 22 membres, 7 patrons et de nombreux économistes ‘distingués’, plus quelques inspecteurs des Finances…

 

**     Denis Olivennes, ancien PDG de la FNAC, filiale du groupe PPR de François Pinault, est « muté » à la direction du Nouvel Observateur en 2008

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :