Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 


L’actualité est pleine du procès intenté par diverses personnalités, dont le nom avait été frauduleusement ajouté sur des listings falsifiés de Clearstream. Parmi ceux-ci, Nicolas Sarkozy s’est découvert inscrit sur les fameux registres. Et de pousser des cris d’orfraie, face à l’outrage public. Le Président de la République ne décolère pas. Il dénonce avec violence l’ancien Premier Ministre, Dominique de Villepin, coupable, à ses yeux, d’avoir ourdi la machination pour le déconsidérer et l’empêcher, ainsi, d’accéder au plus haut niveau de l’Etat. Ce que nie farouchement de Villepin.

 

Chacun se souvient de l’affaire, qui fit, tout au long de 2006, les choux gras de la presse. Aujourd’hui, à l’occasion du procès qui s’ouvre, et du fait que le président de la République se soit porté partie civile, les médias remettent le couvert.

 

Mais où est le scandale ?

De se voir ajouté abusivement sur le listing ?

Du rôle supposé de l’ancien premier ministre ?

De jeter, ainsi, en pâture, des noms à la vindicte publique ?

Du duel à mort, qui oppose deux personnalités du même bord politique ?

C’est, sur ces thèmes que  brodent journaux, radios et chaînes de télé.

 

Si le fait de figurer à tort, comme « client » de Clearstream, est une chose infâme, que dire de tous ces milliers de déposants réels de cette société financière ?

Car, il y a bien un vrai listing, bourré de noms, qui ont mis à l’abri leur fortune dans ce « paradis fiscal » et dans d’autres lieux.

Mais ces déserteurs du fisc n’ont l’air d’intéresser personne.

Pourtant, ce serait le moment pour Nicolas Sarkozy et ses ministres, qui fustigent avec une vigueur verbale sans pareille, ces lieux de non droit, de mettre en harmonie leurs paroles et leurs actes.

En portant à la connaissance publique le nom des Français, qui ont exporté, au-delà des frontières, leur argent gagné à la sueur des salariés de notre pays.

Mais de ceci, pas question !

Seules les magouilles et les coups tordus de notre petit monde politique, intéressent le pouvoir et les médias.

Le secret bancaire a encore de beaux jours devant lui.

Et le Luxembourg restera longtemps une terre d’asile pour les « migrants » argentés !


Jean LEVY 

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :