Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 De notre ami  : 
"Philippe Arnaud
<pjc.arnaud@orange.fr>

Chers tous,

J'ai regardé, cette soirée, les journaux télévisés de France 3 (à 19 h 30), d'Arte (à 19 h 45) et de France 2 (à 20 h). Parmi les sujets traités (les conséquences des élections allemandes, le suicide d'un agent de France Télécom...), j'ai choisi le lancement des missiles iraniens.

1. Sur France 3 et Arte, le lancement de ces missiles a été qualifié de "provocation". Dans le Dictionnaire historique Robert, la "provocation" est définie comme "l'acte ou le moyen par lequel on incite à attaquer ou à répondre à une attaque". Mais, un peu plus loin, au mot "provo" - en usage plutôt dans les années 1965/1970 - on lit :
"désigne un jeune contestataire aux Pays-Bas, manifestant par son attitude
provocatrice* son opposition à la société établie
".
[Evidemment, il faut dépasser la tautologie, qui définit ici "provo[cateur]" par"provocatrice" et prendre "attitude provocatrice" au sens de défi, bravade, insulte,
sacrilège, insolence...].

On ne peut, en effet, supposer que les journalistes imaginent que les Iraniens cherchent à inciter les Occidentaux (entendre les Américains ou les Israéliens) à les attaquer compte tenu de la disproportion des forces mais, plutôt, cherchent à enfermer ces même Occidentaux dans le dilemme de les attaquer - et alors, de susciter un embrasement du monde musulman - ou de renoncer à toute attaque, compte tenu de ce risque d'embrasement, et de perdre leur crédibilité. Dans l'un comme dans l'autre cas, les Iraniens apparaissent comme des gens peu recommandables, cyniques, calculateurs, amoraux...

2. France 2, en conclusion de son sujet sur les missiles iraniens, pose la question suivante : "Percevez-vous le programme nucléaire iranien comme une menace pour la paix dans le monde ?".
Le moins que l'on puisse dire est que cette question... n'est guère ouverte ! (Et qu'il faut
avoir l'esprit de contradiction - ou être bien informé - pour répondre non...). Et, surtout, quel honneur pour le gouvernement iranien : il menace la paix dans le monde ! Autrement dit, a contrario, l'abandon de son programme nucléaire apaiserait les tensions dans l'est du Congo (qui ont amené la mort de 3 ou 4 millions de personnes), permettrait le retour de Manuel Zelaya au Honduras, précipiterait Russes et Géorgiens dans les bras les uns des autres, détendrait les tensions entre Chinois, Japonais, Vietnamiens et Coréens, etc. Diantre !
Quelle influence ont ces Iraniens...
Comment peut-on être Persan ?

Les journalistes, qui insistent lourdement sur la portée des missiles iraniens (qui leur permettraient d'atteindre des bases américaines dans le golfe arabo-persique) ne se demandent pas si les avions et missiles américains basés en Irak, dans le Golfe arabo-persique, en mer d'Oman, en Méditerranée, en Afghanistan, au Pakistan, en Turquie, à Diego Garcia, c'est-à-dire presque tout autour de l'Iran, ont, eux, la possibilité d'atteindre l'Iran...

Ils ont aussi l'air de considérer qu'il est légitime que les Etats-Unis se trouvent dans cette région du monde, qu'ils y ont toute leur place. Pour saisir la bizarrerie de cette idée, remplaçons Américains par Chinois et Golfe arabo-persique par Golfe du Mexique : les journalistes accepteraient-ils avec autant d'impavidité que les Chinois se comportent
dans les Caraïbes comme les Américains se comportent aux abords de l'Iran ?

Autre expression qui est revenue à maintes reprises (notamment dans le journal de la nuit de France 3 : la "communauté internationale" qui s'inquiète de ces lancements de missiles.
Mais qu'est-ce que cette communauté internationale ?
Je me permets ici de renvoyer ce que j'avais écrit sous cette rubrique dans le petit "Glossaire de vocabulaire néo-libéral". (Sur le site des Amis du Diplo) et que je réactualise
périodiquement.

*Communauté internationale** *: toujours associée à empêcheurs de danser en rond (tels Mahmoud Ahmadinejad, Fidel Castro, Hugo Chavez, Kim Jong Il). Contre ceux-ci (qui la défient), la Communauté internationale s’indigne, se mobilise, etc. La Communauté internationale représente les gouvernements du monde et leurs opinions publiques, à condition d’en ôter… l’Afrique, les pays musulmans, l’Inde, l’Indochine et l’Insulinde,
la Chine, l’Amérique latine, l’ancienne U.R.S.S. Restent les pays anglophones et
germanophones, le Japon, outre, sur des strapontins, quelques pays méditerranéens (avec un strapontin plus grand pour la France). S’agit-il de toute la population de ces pays ? Pas davantage.
La communauté internationale, c’est l’opinion publique façonnée par les grands médias. Que reste-t-il comme précipité au fond de la cornue à l’issue de ces distillations (en France, par exemple) ? Deux chaînes de télévision, plus trois stations de radio, plus Le Monde, Le Figaro, Libération, L’Express, Le Point, Le Nouvel Observateur.

Je vous saurais gré de vos remarques, précisions, rectifications et critiques
Bien à vous

Philippe Arnaud,
AMD Tours

Tag(s) : #Pages d"écriture