Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Article de

Indépendance des Chercheurs


http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/06/30/l-affaire-du-taser-et-les-recours-en-abrogation.html

L'affaire du Taser et les recours en abrogation

Le 30 juin, l'affaire de la mort de Robert Dziekanski à l'aéroport de Vancouver, après avoir reçu des décharges de pistolets électriques de la part d'agents de la GRC (Gendarmerie Royale du Canada), continue à faire des vagues. Malgré la décision de la Couronne de ne pas intenter des poursuites contre les quatre agents impliqués, le procureur général Richard Peck se montre à présent d'un avis contraire. Radio Canada annonce d'emblée que « Les policiers pourraient être poursuivis », alors que The Vancouver Sun intitule son article « New evidence may lead to charges against Mounties, prosecutor says ». T

 

The Province rappelle l'existence de plaintes de la part de la mère de Dziekanski et du gouvernement polonais. Mais faut-il mettre en cause les personnes des policiers, ou le système qui a introduit ce genre d'armes ? Il est d'ailleurs à craindre que la situation ne fasse qu'empirer à l'avenir dans le monde entier.

L'affaire est bien actuelle pour un pays comme la France, où le taser semble être utilisé pour apaiser des malaises dans la police et la gendarmerie dont la source réelle se trouve ailleurs. Mais on peut en tirer aussi un enseignement d'une autre nature, à la lecture du recours déposé en Conseil d'Etat par l'association RAIDH : à savoir, la possibilité d'attaquer en justice un décret à tout moment, et même bien après son entrée en application, moyennant un recours gracieux préalable.

Une question que nous avions déjà évoquée en temps utile, mais qui nous semble être toujours d'actualité pour la recherche scientifique, l'enseignement superieur et l'ensemble des services publics. Par exemple, au vu des conséquences des décrets et décisions de la période récente pour un établissement comme le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et, plus globalement, pour la recherche publique et l'enseignement supérieur. Précisément, le 30 juin, dans un article intitulé « Le régime minceur du budget de l'État dévoilé aujourd'hui », Sud Ouest souligne que « les établissements publics comme Météo France ou le CNRS ne seront pas les derniers à cotiser ».

 

Il fallait s'y attendre, et le processus de « canalisation du mécontentement » qui semble se mettre en place au CNRS ne changera rien au problème.

 

La suite, sur le lien

 http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/06/30/l-affaire-du-taser-et-les-recours-en-abrogation.html ]


Cordialement

Le Collectif Indépendance des Chercheurs
http://science21.blogs.courrierinternational.com/

Tag(s) : #Libertés