Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Patrick Bories -
fait ce  commentaire en référence 
au livre d'Annie Lacroix-Riz :

De Munich à Vichy
:
L'assassinat de la Troisième République (1938-1940)

Mon grand-père n'avait jamais compris pourquoi, en 1940, les cartouches n'étaient pas du calibre des fusils en dotation dans son régiment...
Pourquoi des chars d'assaut Renault montaient en ligne sans tourelle ?
Pourquoi à la suite de la seule contre-offensive victorieuse d'un colonel promu général sur le théâtre des opérations (De Gaulle) sa "haute trahison" lui vaudrait une condamnation à mort... Lui dont les concepts d'utilisation de l'arme blindée et la maitrise du ciel, largement diffusés en Allemagne, mais étouffés par notre Etat-Major, allaient inspirer le Blitz-Krieg. Pourquoi l'armée et le peuple qui avaient été plongés dans la fournaise de la première
guerre mondiale et avaient "tenus" jusqu'à la victoire, arrachée sur des monceaux de cadavres, s'étaient-ils "écroulés" en quelques semaines, quelques 20 ans plus tard ?...

Annie Lacroix-Riz a patiemment attendu que s'ouvrent les archives pour accomplir un travail remarquable de rigueur qui force l'admiration et fournit une réponse cohérente à toutes ces interrogations."Plutôt Hitler que le front populaire !" le cri du coeur de cet officier, replié sur Bordeaux, qui avait tant surpris mon grand père, en juin 40, s'éclaire d'une documentation minutieusement compulsée sur des milliers de pages. Cet officier m'apparait, après la lecture de "De Munich à Vichy" et "Le Choix de la défaite" comme l'arbre qui cachait une jungle financière et technocratique luxuriante.

Annie Lacroix-Riz nous conduit à travers rideaux de camouflage et chausse-trapes d'une plume alerte vers une vérité enfouie dans nos archives. L'Histoire me réconcilie avec notre passé et me donne à lire l'actualité sous un jour nouveau. Avec un regard plus lucide, qui me dévoile aussi la réalité à la lumière de jours désespérants, certes ! mais, sauf à se déshonorer, seule la vérité est digne de mémoire. "De Munich à Vichy" est un livre à lire absolument pour être un peu moins la dupe des travestissements de la réalité par les sempiternels intellectuels aux ordres qui surfaient, surfent et surferont, pour leur plus grand confort, sur tous les révisionnismes, passés, présents et à venir.

Merci Madame Lacroix-Riz, vous honorez l'Histoire et l'Université française.

Tag(s) : #Histoire