Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CHINE

 

INFORMATIONS

 

 

Après 12 ans d'existence,

l'Organisation de Coopération de Shanghai

porte des fruits fructueux

 

© Chine Nouvelle (Xinhua) - Liu Ying,

 

le 28/11/2013 

 

Le Premier ministre chinois Ki Keqiang doit participer vendredi à une réunion de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à Tachkent, capitale de l'Ouzbékistan. Selon les observateurs, cette réunion donnera un nouvel élan à la stabilité et au développement économique régionaux.

Lors de cette 12e réunion des Premiers ministres des pays membres de l'OCS, M. Li doit signer une série d'accords de coopération pour mettre en oeuvre le consensus sur la coopération pratique atteint lors d'un sommet de l'OCS organisé plus tôt cette année à Bichkek, capitale du Kirghizistan.

Parmi les documents à signer figure un accord sur l'ouverture du transport routier entre l'Asie et l'Europe, qui pourrait créer des conditions propices à la création d'un corridor de transport eurasiatique entre Lianyungang, dans l'est de la Chine, et Saint-Petersbourg en Russie. Au cours des 12 dernières années, l'OCS est devenue un pillier stratégique pour la région en termes de maintien de la sécurité et de développement de l'économie dans son ensemble, produisant des résultats fructueux à bien des égards.

COOPERATION EFFICACE ET ETROITE EN MATIERE DE SECURITE

Quelques jours après l'attentat terroriste du 28 octobre qui a tué cinq personnes et en a blessé 40 autres sur la Place Tian'anmen, de la capitale chinoise Beijing, un haut fonctionnaire chinois, Meng Jianzhu, a informé le Comité exécutif de la Structure anti-terroriste régionale de l'OCS (SATR), basée à Tachkent, de l'incident. En réponse, le directeur du comité exécutif, Zhang Xinfeng, a condamné l'attentat, affirmant que la SATR accordera son plein soutien à toute enquête approfondie sur l'incident ainsi qu'à la communication entre toutes les parties liées via le mécanisme de coopération sur l'anti-terrorisme de l'OCS.

La coopération dans le domaine de la sécurité, une tâche importante de l'OCS depuis son établissement à Shanghai en 2001, restera la priorité et l'objectif primaire du bloc pendant encore un bon moment. L'OCS a également initié un nouveau concept de sécurité basé sur la confiance mutuelle, les avantages réciproques, l'égalité et la coopération. Un système juridique relativement complet a été mis en place après que des membres de l'OCS ont signé une série de documents sur la lutte contre l'extrémisme, le terrorisme et le séparatisme.

Le premier sommet de l'OCS, tenu en 2001, a adopté un traité sur la lutte contre le terrorisme, le séparatisme et l'extrémisme. Cela s'est avéré une démarche clairvoyante en réponse aux réalités de la situation de la lutte antiterroriste dans la région, tandis que certains pays occidentaux ne semblent pas pleinement conscients du danger posé par les "trois forces du mal", certains ayant même tenté de faire usage des "trois forces du mal" pour répondre à leurs propres intérêts politiques.

L'OCS a deux organes permanents, le secrétariat à Beijing et la SATR à Tachkent. La SATR a organisé chaque année des exercices anti-terroristes conjoints, fourni une coopération en matière de sécurité pour les évenements à grande échelle, convoqué des réunions sur l'échange d'informations et des réunions des départements frontaliers en fonction des changements observés dans la situation anti-terroriste dans la région.

Prenant pour exemple les Jeux Olympiques de Beijing de 2008, M. Zhang a indiqué que la SATR a coordonné les mesures prises par diverses agences de sécurité de l'OCS afin de créer un environnement sécuritaire pour cet évenement sportif d'envergure mondiale.

LA COOPERATION ECONOMIQUE PORTE DES FRUITS

La coopération économique entre les membres de l'OCS a déjà donné des résultats fructueux, a indiqué le ministre chinois du Commerce Gao Hucheng, citant le commerce en croissance au sein de l'OCS, la libéralisation du commerce et l'amélioration des infrastructures. Regroupant la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Russie, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan, l'OCS couvre une superficie totale de 30,2 millions de km2, avec une population totale de 1,53 milliards de personnes.

Les statistiques montrent que la production économique totale des membres de l'OCS a dépassé les 10.000 milliards de dollars en 2012. La Chine est actuellement le plus grand partenaire commercial de la Russie et du Kazakhstan, et le deuxième plus grand partenaire commercial de l'Ouzbékistan et du Kirghizistan.

Dédiée au maintien de la sécurité régionale et à la promotion du développement commun, l'OCS adhère à l'Esprit de Shanghai, qui porte sur la confiance mutuelle, le bénéfice mutuel, l'égalité, la consultation, le respect pour la diversité culturelle et la poursuite du développement commun. L'OCS a accompli des réalisations remarquables dans la coopération économique régionale. Avec l'expansion de l'échelle du commerce et l'établissement des mécanismes de coopération, les pays membres ont également assisté à la création du Comité d'entrepreneurs et l'Association inter-banque ainsi qu'un lot de projets d'infrastructures dans les domaines de l'énergie, des transports et de la télécommunication.

Au cours des 12 dernières années, les pays membres de l'OCS ont fait des efforts pour mettre en oeuvre un programme de coopération économique et commerciale multilatéral et à long terme, ainsi qu'une liste de mesures pour faire progresser la coopération sur les projets multilatéraux entre 2012 et 2016, et d'autres documents de coopération.

Des progrès ont été réalisés dans les domaines de la finance, des transports, de l'énergie, de l'agriculture, des douanes et de la technologie, a indiqué le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Cheng Guoping. Gao Yusheng, ancien ambassadeur de Chine en Ouzbékistan, a indiqué que la prochaine réunion des Premiers ministres a deux missions : mettre en oeuvre le consensus de Bichkek, et promouvoir les projets visant à améliorer l'interconnectivité sur les transports, l'énergie et les télécommunications.

L'OCS est entrée dans sa deuxième décennie d'existence depuis sa création en 2001. La première décennie de l'organisation peut être considérée comme une période de démarrage, et dans la deuxième décennie, l'OCS devrait rechercher principalement le développement pratique, a indiqué Chen Yurong, une agrégée supérieure de recherche de l'Institut des études internationales de Chine.

Tag(s) : #Contre l'impérialisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :