Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Belgique paralysée
par une grève générale
dans le secteur public

      

Retards de trains à cause des grèves à la station centrale de Bruxelles, le 21 décembre.

 Grève des trains à la station centrale de Bruxelles, le 21 décembre.

 

AFP/DAVID STOCKMAN

 

Aucun train ne circulait sur l'ensemble du réseau, y compris les trains internationaux comme l'Eurostar et le Thalys.

Un front commun syndical a lancé un appel à la grève générale dans l'ensemble du secteur public, dont les transports en commun, les administrations, hôpitaux, écoles, prisons et chaînes de télévision. Cette grève se déroule alors que le Parlement doit se prononcer dans la journée sur une importante réforme du système des retraites. Celle-ci a été préparée par le gouvernement de coalition dirigé par le socialiste francophone Elio Di Rupo, entré en fonction le 6 décembre après 541 jours de crise politique et qui donc ne connaît aucune lune de miel.

 

LA RETRAITE ANTICIPÉE RETARDÉE

 

Selon le projet de loi, l'âge légal du départ à la retraite, fixé à 65 ans, ne sera pas modifié, mais le "départ en retraite anticipée", très utilisé en Belgique, sera retardé de deux ans à 62 ans.

L'accès à la "préretraite" sera rendu plus compliqué et les régimes de retraite spéciaux de plusieurs professions sont appelés à être supprimés dans leur forme actuelle.

Le ministre libéral des retraites, Vincent Van Quickenborne, porte la réforme et cristallise de ce fait le mécontentement syndical. Les mesures entrent dans le cadre d'un programme mis en place par le gouvernement pour réduire le déficit public et la dette, alors que le pays est dans le collimateur des agences de notation et de la Commission européenne.

 

TRANSPORTS PARALYSÉS

 

A Bruxelles, le réseau de transports en commun (bus, métro et tram) était totalement paralysé.
 

La grève de 24 heures suivie par les cheminots a officiellement débuté mercredi soir à 22 heures et doit normalement durer jusqu'à jeudi minuit. "On peut déjà parler d'un grand succès", a commenté Francis Wégimont, secrétaire général du syndicat CGSP.

"Des premières informations qui nous parviennent, il semble que des villes comme Tournai et Liège soient particulièrement touchées", a expliqué le responsable du syndicat socialiste wallon.
 

La grève est également bien suivie en Flandre. A Anvers, moins d'un chauffeur de bus sur 10 est au travail tandis que dans le Limbourg, seul un bus sur 7 est sorti du dépôt.

 

Quelque 150 kilomètres d'embouteillages étaient signalés sur les autoroutes peu avant 8 heures. Les syndicats ont installé des barrages filtrants à deux entrées de Bruxelles, ce qui occasionne de nombreux problèmes de circulation aux abords de la capitale.

 

 

 

Les voyageurs bloqués par des grèves dans plusieurs pays d'Europe

 

En Grèce, les employés de chemins de fer avaient prévu une grève de cinq heures à partir de midi jeudi. Et en Espagne, des mouvements sont attendus la semaine prochaine, également dans les transports.

 

C'est le moment choisi par Nicolas Sarkozy  pour dénoncer le personnel de sécurité des aéroports, les accusant de "prendre les voyageurs en otages", alors qu'il fait appel à la police pour remplacer ces salariés privés en grève...

 

ET SI LES PEUPLES D'EUROPE

PRENAIENT, A LEUR TOUR,

LEUR GOUVERNEMENT "EN OTAGE" .?...

Tag(s) : #Europe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :