Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Manifestation à Arcachon (33) :

LUNDI 25 JUILLET,

Xavier Bertrand compte poser la première au futur pôle de santé : il sera attendu par la population, appelée à manifester par la CGT, l'Association des usagers de l'hôpital Jean-Hameau et le PCF

  

La visite du ministre de la Santé, Xavier Bertrand, est attendue avec impatience de la part des opposants au rapprochement de l'hôpital Jean-Hameau et de la clinique d'Arcachon. Ils ont l'intention de
 
Le ministre de la Santé vient poser la première pierre du futur pôle de santé du bassin d'Arcachon, lundi 25 juillet, à La Teste-de-Buch. Les opposants au projet ont prévu de se faire entendre.

L'association des usagers de l'hôpital Jean-Hameau, la CGT et le Parti communiste n'ont pas l'intention de rester chez eux, lundi 25 juillet, alors que le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, sera en train de poser la première pierre du futur pôle de santé du bassin d'Arcachon. Depuis plus de deux semaines, les opposants au regroupement de l'hôpital de La Teste et de la clinique d'Arcachon sous le même toit du pôle de santé prévu pour 2012, multiplient les appels à manifester le jour de la venue du ministre.
 
« La politique nationale de réduction des déficits publics a des conséquences jusque sur le bassin d'Arcachon estime la CGT. La volonté de réduire l'offre de soins publics est constante et se manifeste par de nombreuses restructurations et fermetures de services à travers la France. Selon les promoteurs du projet de pôle, le bassin d'Arcachon serait épargné et constituerait un îlot bienheureux de cohabitation harmonieuse entre le public et le privé. »
« Notre système de santé dévasté »
À cette vision des choses, la CGT oppose deux arguments. Un premier concernant les finances de l'hôpital que le syndicat estime toujours fragiles. « Rappelons que l'établissement public doit son équilibre budgétaire à l'application d'un coefficient de transition qui augmente temporairement la rémunération de la tarification à l'activité. Ce mécanisme s'arrête en 2012 avec la convergence tarifaire qui sera complète avec le privé. »
Viennent ensuite des mesures d'austérité et des questions  de réductions budgétaires. « Il y a eu une perte de 1 million d'euros en 2011 sur un budget hospitalier de 43 millions », reprend la Confédération Générale du Travail. Ce qui l'amène à s'interroger : « La situation budgétaire est donc de plus en plus tendue malgré une augmentation constante de l'activité des services. Un strict équilibre est prévu pour l'exercice 2011. Qu'en sera-t-il en 2012 ? »
Du côté de l'Association des usagers de l'hôpital, le rassemblement du 25 juillet sera l'occasion de dénoncer un partenariat unilatéral. « Il profitera uniquement au groupe privé Bordeaux-Nord Aquitaine, clame l'association de la présidente Jeannine Tranquard. Les dépassements d'honoraires pourront s'amplifier et nous refusons la marchandisation du patient-client dans un pôle d'entreprise ».
En clair, la manifestation doit permettre aux usagers d'exiger que l'hôpital public « conserve et développe ses activités, afin de répondre aux besoins de toute la population » et « que l'accès aux soins y soit garanti ».
« Casse du service public au profit du privé »
Chez les communistes de la section bassin d'Arcachon-Val de l'Eyre, on tire sur le « squat » que le privé est en train d'organiser dans la maison publique. Cette organisation mixte (petit public/grand privé) vise à « donner » au groupe de cliniques privées Bordeaux-Nord, « l'utilisation des équipements publics pour s'occuper des services qui permettent de gagner de l'argent et de laisser au service public et donc aux contribuables, les postes lourds en moyens ».
Le PCF juge « inacceptable » de voir se mettre en place « une casse du service public français de la santé qui était un des meilleurs du monde ». Dans ce dossier, le PCF n'est pas surpris de la valorisation de ce système par la droite. Mais ils semblent moins compréhensifs de la position des élus Verts et socialistes qui ne semblent pas, selon eux, suffisamment actifs pour dénoncer la fusion.
Les manifestants seront, en tout cas, au rendez-vous,
ce 25 juillet,
à 16 heures,
devant le Parc des expositions de La Teste,
pour faire entendre leur voix.


Article rédigé par :
Alexis Blad
http://www.ladepechedubassin.fr/actualite/Futur-h%C3%B4pital%C2%A0:-Xavier-Bertrand-sera-accueilli-par-des-manifestants-2247.html
INFO REPRISE SUR
LE BLOG DE JACQUES TOURTAUX
Tag(s) : #Social
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :